Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter

Derniers Articles

Etre une maman zen au quotidien !

Suivant >>

On a beau être pleine de bonnes intentions et avoir envie du meilleur pour notre enfant, ce n’est pas toujours facile d’être une maman zen !

Dans cet article, je vous livre des clefs pour rester le plus zen possible, au quotidien.

 

Pourquoi je perds mon calme ?

On n’est pas qu’une maman, on est aussi une femme, une compagne, une maîtresse de maison, on travaille, … Bref, nous avons différents rôles qui agissent les uns sur les autres. C’est à dire que, si on a un soucis dans l’un de ces rôles, il peut se répercuter sur les autres. Si on a un problème au boulot par exemple, on peut avoir moins de patience à la maison.

Quand on s’énerve après son enfant, qu’on crie ou, simplement que l’on sent qu’on a moins de patience, il est bon de faire le point sur ce que l’on ressent. qu’est-ce qui a déclenché cela chez nous ? La situation nécessitait-elle vraiment notre réaction ou avons-nous répondu de manière disproportionnée ?

Plusieurs facteurs font diminuer notre dose de patience : la fatigue, le stress en général, la peur (lorsque l’enfant se met en danger, …), et, parfois même, des choses qui se sont passées dans notre enfance et que nous avions totalement oubliées mais qui vont resurgir inconsciemment.

Il est donc important de prendre du recul sur la situation et d’essayer de comprendre ce qui se passe en nous.

Comment faire pour être une maman zen ?

La remise en question pour éviter les déclencheurs

Lorsque vous avez analysé la situation, il est important d’accepter de vous remettre en question. Il ne s’agit pas de culpabiliser ou de se rendre malade d’avoir réagi d’une certaine manière mais, simplement, de se dire qu’on aurait pu faire autrement et réfléchir à la manière d’agir pour une prochaine fois. Vous vous êtes énervée car il avait, une fois de plus, laissé traîner son linge par terre au milieu du salon ? Cela se reproduit régulièrement ? Qu’est ce qui vous énerve vraiment ? Est-ce que c’est la situation elle-même ou autre chose ? Est-ce le fait de ne pas vous sentir respectée ? Le découragement de ne pas réussir à garder la maison rangée ? Est-ce la goutte d’eau qui fait déborder le vase après une longue journée de travail ? …

J’en parle souvent pour les enfants, mais c’est valable également pour les parents : évitez les déclencheurs ! Lorsque vous avez déterminé qu’une situation ou une façon de faire vous agace, vous met sur les nerfs ou vous stress, évitez-la. Comment faire ? Vous pouvez anticiper. Par exemple, vous savez que votre enfant va s’agiter car il est l’heure d’aller au bain et qu’il ne veut jamais y aller. Vous pouvez rendre le bain plus attrayant en racontant des histoires, chronométrer pour qu’il aie l’impression de faire une course, …

Les mêmes situations déclenchent les mêmes réactions. Vous pouvez noter les situations que sont difficiles pour vous et prendre le temps de chercher comment les éviter.

La respiration

Cela peut sembler bête et sans intérêt, pourtant, la respiration aide énormément à garder son calme. Lorsque vous sentez la colère ou l’angoisse monter, vous prenez un temps pour respirer profondèment. Vous inspirez lentement par le nez en laissant le ventre se gonfler puis, vous expirez encore plus doucement en dégonflant le ventre. Vous répétez cela au moins 3 fois. La respiration permet de mieux oxygéner votre corps, de calmer le rythme cardiaque, de relâcher les tensions musculaires, donc, de retrouver le calme.

Vous pouvez aussi proposer à votre enfant de respirer en même temps que vous surtout s’il est agité. Cela lui fera le plus grand bien à lui aussi ! Ainsi, vous serez une maman zen avec un enfant zen.

La relaxation, la sophrologie ou la méditation

Ces techniques demandent soit un peu de pratique soit un support audio mais elles sont très efficaces et s’avèrent utiles sur le long termeLe cerveau enregistre les points travaillés pendant une séance de sophrologie ou pendant une méditation et cela est acquis.

Vous pouvez vous faire aider de quelqu’un qui maîtrise ces méthodes, le but étant toujours que vous soyez rapidement autonome.

Personnellement, j’allie le coaching à la sophrologie afin d’amener des changements rapides et durables.

L’éducation bienveillante

L’éducation bienveillante est plus facile à mettre en place que ce que l’on croit parfois. Elle permet de trouver un équilibre dans lequel les parents et les enfants s’épanouissent et restent zen.
Attention par contre à ne pas vous oublier. La bienveillance vous concerne aussi et vous pouvez accompagner votre enfant tout en prenant soin de vous !

Nous avons vu ici plusieurs manières de faire pour rester une maman zen en toutes circonstances. Bien souvent, un détail peut tout changer. Même si ces méthodes vous semblent simplistes, elles peuvent vraiment faire la différence. Essayez et vous verrez, les résultats sont surprenants !

 

Thématiques
A ne pas manquer