signaler ce commentaire
par Séropo-en-Vie

—> pour doctorix :

Ah oui, c’est vrai, la revue Nexus, Nexus, Nexus ... Mais vous ne jurez que par elle !

Elle est le centre de votre Vie, le phare de votre existence énergétique . Vous devez certainement, vous aussi, y avoir quelques intérêts : un petit encart publicitaire pour quelques massages lumineux ou morceau de gros sel gros comme des lavabos ou bio-oligo-thérapies bio-esseniennes . Il faut bien que vous gagniez votre croûte, doctorix . Lisez plutôt picsou magasine, ça vous détendra, peut-être ... Le problème avec vous, c’est que même en vous montrant, simplement, les preuves et les évidences vous les pervertissez en affirmant que ce ne sont ni preuves, ni évidences .

Je vous parle de mes amis que j’ai perdus, que j’ai tant aimés : vous salissez leur mémoire . Vous n’avez même pas cette cette belle simplicité d’enfance qui est le respect et la décence face à nos morts . Et juste pour ça, je ne vous le pardonnerai pas .

Vous n’êtes même pas, irrévérencieux car l’irrévérence est une geste, une danse qui illumine le quotidien des esprits ouverts de celles et ceux qui ont un corps . Un vrai corps de chair qui se palpe et se laisse toucher . Avez-vous un corps, vous ? L’aimez-vous ? Le respectez-vous ? Ne cessez-vous pas de l’astreindre régulièrement à des pratiques "dépuratives" comme s’il était pour vous une chose sale et perpétuellement impure ? N’êtes vous pas de ceux qui parle de cette merveille en termes dégoûtants insistant sur ses égouts et ses émonctoires ? Vous voulez mon CV pour allez le vérifier . Mais vous allez vérifier quoi, pauvre âne ? Commencer par respecter les morts, on verra après !

J’ai vécu et je vis, j’ai aimé et j’aime : j’ai aimé cette vie comme un lion dévore sa proie et pour rien au monde je vous suivrai dans vos limbes brumeuses et humides .

La culture, cher Monsieur, cela existe et la diversification de ses sources d’information, aussi : pas besoin d’être un suppôt de laboratoire auquel vous identifiez tout contradicteur gênant .

Vous n’êtes même pas un petit charlatan : un charlatan tout court .

Signé : une personne séropo depuis 2003, soigné aux trithérapies très chimiques . Qui aime la Vie ! — > Antoine, 49 ans, homo depuis toujours, vih+ depuis 2003 habitant aujourd’hui Paris .