signaler ce commentaire
par Doctorix

Le SIDA n’est pas la seule MST( si elle l’est). Les autres justifient entièrement l’usage du préservatif. L’AZT est toujours utilisé, dans la prévention de la transmission mère-enfant : un comble !

Mais pourquoi, vous qui êtes tellement concerné, n’achetez-vous pas les deux derniers numéros de Nexus, ne serait-ce que pour les réfuter ? Je ne sais pas comment agit votre traitement, s’il agit : mais certainement pas en détruisant le VIH, qui ne possède aucune des caractéristiques correspondant aux pathologies qu’il est censé engendrer : il est introuvable chez un malade alors que les virus pathogènes sont des millions, c’est un rétrovirus qui donc ne tue pas son hôte. Il agit plus de dix ans après contact. Enfin, on est content de trouver des anticorps contre les virus dans le sang des gens après vaccination, mais on se lamente quand on en trouve contre le VIH dans le sang des sidéens : n’est-ce pas paradoxal (à la vérité, on n’en trouve pas, les test ne détectent que des particules protéiques censées représenter le virus).

Mon problème avec vous, c’est que si vous étiez un agent d’un laboratoire concerné, vous tiendriez exactement ce discours. Je n’ai aucune certitude que vous soyez malade, que vous ayez tant d’amis homos qui ne se droguent pas et qui sont morts (Paris n’est pas San Francisco en 80, tout de même !), et que vous n’appartenez pas au lobby pharmaceutique. Le mieux, pour me convaincre, est de me contacter : généraliste, charente, initiales PHB, ça doit vous suffire pour me trouver. Nous ne sommes que 342.

Chiche ? Vous me donnerez alors votre CV, afin que je puisse vérifier que vous n’avez aucun conflit d’intérêt. Ça me parait honnête, non ?

Ah oui : c’est bien une thèse que je défends, elle est extrêmement étoffée, et Nexus en présente un bon résumé. La thèse VIH=SIDA parait par contre assez légère, comme vous pourrez le lire.