signaler ce commentaire
par Séropo-en-Vie

— > pour Doctorix : Vous écrivez, aujourd’hui à 10h11 : "Mais tous ceux qui survivent en l’absence de tout traitement, certains sans même savoir qu’ils sont VIH positifs, et tous ceux qui sont morts à cause des traitements ne sont pas là pour en parler."

Ceux qui, "... sans même savoir qu’ils sont VIH positifs et qui survivent" : si personne sait s’ils sont VIH positifs comment savoir alors qu’ils sont concerné par la belle affaire ??? On ne peut se prononcer que sur les personnes DONT ON CONNAIT LE STATUT VIROLOGIQUE . Ha, ha, ha !!!

Les personnes asymptomatiques à long termes, le sont durant une dizaine d’années . C’est pas mal . Ce groupe représente 3 à 5 % des infectés . Le même groupe voit en son sein commencer à tomber malades, de plus en plus de personnes : 98 à 99 % des personnes séropositives finissent par déclencher la maladie SIDA au bout de 12 à 13 années de séropositivité, si elles n’ont pas de traitement anti-VIH . Le 1% restant fait parti de ce que la recherche médicale appelle "les contrôleurs de VIH" : sans aucun médicament, ils ne développent pas la maladie et ont une charge virale VIH sanguine inférieure à 50 copies/ml de sang : le virus est PRESENT mais en très, très faible quantité . Ces personnes ne représentent QUE 1 % . Les autres, les 99 % sans traitement, meurent . La majorité meure . Les cas particuliers, les 1% sont en vie .

"... ceux qui sont morts à cause des traitements" : ben, oui, si vous prenez le traitement quand vous êtes à quelques heures du décès, l’organisme est tellement délabré, le foie tellement en compote que la mort fait son office . Avec ou sans trithérapie . Avec ou sans médecines naturelles .

Les faits sont comme les chiffres, têtus : entre 1996 et 2010, une personne sur 2 (soit 3000 personnes en France chaque année) découvre sa séropositivité au virus du SIDA au cours de son passage aux urgences hospitalières alors même qu’elle est en train de déclencher la maladie SIDA . Ces personnes ne savaient même pas qu’elles étaient séropositives ! Elles ne prenaient donc ni AZT ni trithérapies avant .

Sans traitement aucun, car n’ayant aucune raison d’en prendre (!) elles ont déclenché la maladie SIDA .

Signé : une personne séropo depuis 2003, soigné aux trithérapies très chimiques . Qui aime la Vie !