signaler ce commentaire
par Doctorix

Vous attribuez votre survie aux médicaments, et le décès de vos amis au virus VIH : c’est votre droit, et c’est ainsi que se bâtissent des légendes et des fortunes.

Mais tous ceux qui survivent en l’absence de tout traitement, certains sans même savoir qu’ils sont VIH positifs, et tous ceux qui sont morts à cause des traitements ne sont pas là pour en parler.

Vous faites d’un cas particulier, le vôtre, un cas général.

Maintenant vous me traitez de charlatan, ce qui est dur à entendre après que j’aie 40 d’expérience de médecin généraliste sans aucun accident thérapeutique à mon passif, et des patients qui meurent vraiment très vieux.

Je pourrais, moi, dire que votre histoire est bidon, et que vous êtes un chien de garde infiltré par les laboratoires pour maintenir la légende. Sans avoir plus de crédibilité que vous ; et pourtant le doute m’en est venu, figurez-vous. D’autant que votre pseudo tombe très à point pour défendre cet article : que je sache, il est rare que les sidéens portent leur maladie en étendard... Mais bon, admettons, et profitons-en pour développer le sujet.

Sur l’origine du déficit immunitaire, il y a sans doute beaucoup à apprendre encore, d’autant qu’on ne sait presque rien après 30 ans. Mais ma certitude est que le VIH est innocent, et que donc les antiviraux ne peuvent pas vous avoir guéri : on peut juste dire que vous avez survécu à votre traitement.

Si toutefois vous êtes bien malade, et si vous êtes "bien" traité.

La caractéristique des rétrovirus est qu’ils ne tuent jamais leur cellule hôte. Ce ne sont donc pas eux qui tuent les lymphocyres T4.

Pour défendre ma thèse, il y a un nombre croissant de "charlatans" dans mon genre, et en particulier le Professeur Duesberg, le plus grand spécialiste mondial des rétrovirus, dont la pensée très claire est développée ici :

http://www.sidasante.com/journal/du...

C’est très commode pour l’industrie pharmaceutique de nous traiter de charlatans, d’assassins, d’incompétents, eux qui se font des c... en or sur la terreur qu’ils ont eux-mêmes créée de toutes pièces...Mais qui tuent chaque année plusieurs dizaines de milliers de patients, même en France, en toute impunité : même Servier échappera à son procès, à coups de procédés dilatoires. Les médicaments provoquent en France 118.000 hospitalisations annuelles et tuent 8 à 32.000 personnes par an.

Maintenant, croyez ce que vous voulez, mon vieux : après tout c’est votre peau.