signaler ce commentaire
par Séropo-en-Vie

Dans les années 80, j’ai perdu pas mal d’amis du SIDA : aucun ne se droguait .

L’hygiène n’était pas déplorable : ils se lavaient, s’habillaient proprement, chez Cardin ou Hermès, avaient tous des logements très décents, certains avaient même pas mal de fric ... les logements insalubres étaient des 180 m2 avec terrasses, balcons et patios ; les plus pauvres avaient un jardin particulier avec 2 ou 3 petits arbres à eux .

Plusieurs n’ont même pas eu le bonheur d’être intoxiqué par l’AZT, celui-ci n’existant pas encore au tout début de l’épidémie . Quelques uns étaient végétariens bio, trois végétaliens consommant des algues (spiruline ...) pour remplacer le manque connu en Vit B12 et mangeaient comme moi, aujourd’hui, du pain complet La Vie Claire (délicieux) . On n’étaient absolument pas carencé : purée de noisettes ou d’amandes, blé germé, petit déjeuné façon Kousmine qu’on prenait tantôt chez Richard, tantôt chez Michel ou Eric . Riz complet et fruits tous bio . Pâtes complètes et légumes bio .

Ils sont tous morts du SIDA . Aucun n’a vécu plus de 6 ou 7 ans après leur contamination . Le dernier est mort en avril 1995 .

Morts avant 1996, date de l’arrivée des 1ères trithérapies .

Moi, j’ai eu une sexualité assez soft jusqu’ aux années 2000 . Après, un peu moins soft . Puis pas soft du tout . Je suis séropo . Je suis vivant . Je pète le feu . Je bouffe bien et je baise bien .

Grâce aux trithérapies . La trithérapie fait de moi une personne bel et bien vivante au bout de 9 années de contamination par le virus VIH, c’est-à-dire au bout d’un laps de temps qui a tué tous ces premiers amis morts .

Le virus du SIDA n’est pas une plaisanterie ni un simple rhume de cerveau : il prolifère à l’intérieur des cellules CD4, entre autre, qu’il fait éclater . Le nombre de ces cellules diminuant avec les années, le système immunitaire devient alors incapable de gérer la moindre infection banale, le moindre rhume de cerveau .

Le virus du sida ne provoque pas de rhume de cerveau : il provoque la mort du système immunitaire .

Ce n’est pas l’AZT qui tue, c’est le fait d’utiliser l’AZT tout seul . L’utiliser avec d’autres molécules fait perdre la boussole au virus qui ne sait plus où se donner la tête pour rester en vie ! J’ai pris de l’AZT avec d’autres molécules anti-VIH, simultanément, et c’est pour cela que je suis encore en vie et sans maladies .

Doctorix est un charlatan . Au pire, un illuminé gavé de lectures de magasines bio ou ésotériques ...

— -> Puisque pour toi, cher doctorix, ce virus n’est rien, je te propose de te contaminer avec un virus qui, d’après toi, ne devrait te donner qu’un rhume de cerveau ... Après tout, tu ne risques rien, n’est ce pas ?

Le virus du SIDA est une vrai merde . Tout comme tes propos irresponsables .

Signé : une personne séropo depuis 2003, soigné aux trithérapies très chimiques . Qui aime la Vie !