signaler ce commentaire
par Sylvie Imbert

Que le baclofène soit efficace est une certitude et il est réjouissant de voir qu’enfin, dans la presse, ce médicament passe de "miracle" à "efficace", tant mieux, il était temps.

L’étude publiée dans Alcohol and alcoholism reprend des données et des résultats de deux études publiées dans l’indifférence générale l’an dernier (un article et une thése de médecine). Certes publiées dans des revues moins prestigieuses et qualifiées de peu probantes par ceux qui freinent la reconnaissance du baclofène.

Reste à voir si l’attitude de la SFA, dont la réunion se tient aujourd’hui, évolue. Vont ils lâcher du lest sous la pression ? Ou continuer sans état d’âme leur train train ?

Quant aux 20 000 prescriptions, face à une maladie mortelle, pensez vous que les malades aidés par leur proches ne cherchent pas avant tout à sauver leur peau ? Heureusement des généralistes, peu intimidés par les réticences de l’AFSSAPS, prescrivent comme ils en ont le droit. Heureusement les malades s’organisent, s’entraident et guérissent

Sylvie Imbert - Association BACLOFENE - http://www.baclofene.org - http://www.baclofene.org