signaler ce commentaire
par calcul

France vous avez sûrement raison en valeur absolue. Mais si l’on suit un raisonnement puriste ou un peu extrême,, on ne devrait manger aucun aliment cuit, car tout aliment dès qu’il est cuit, provoque une leucocytose, c’est à dire la fabrication de globules blancs, comme si l’organisme considère ces aliments cuits comme des "agresseurs", comme il le fait en ce qui concerne une bactérie nocive par exemple.

Cependant cela, n’est pas un encouragement à consommer des aliments grillés (protéines glyquées, ou molécule d’acyrylamide pour les sucres trop cuits ou encore l’acroléine pour pour les matières grasses comme le beurre trop cuit.) .

Aujourd’hui l’Homme est amené à consommer des aliments cuits (cuisson modéré). Cela ne pose aucun problème que cela soit pour le sucre complet ou encore les aliments cuits modérément si l’équilibre alimentaire comporte suffisament de crudités riches en enzymes et autres molécules capable de dépolluer l’organisme.

C’est vrai aussi qu’il y a peu de molécules capables de neutraliser les protéines glyquées par exmple celles issue des protéines brûlées du poisson et de la viande. MAIS ELLES EXISTENT DANS LA NATURE comme par exemple l’enzyme HAEM (découvert en 1979 par les scientifiques), que l’on trouve dans l’herbe de blé ou d’orge, capable de rendre inactive certaines sustances cancérogènes justement comme celle énoncée ci-dessus concernant les protéines de la viande et du poisson brûlées.

En fait tout est une question d’équilibre et de modération. Par exemple, bien des personnes intolérantes (au gluten ou au produit laitier) ou encore allergique ou sensible à tel aliment comme le sucre complet pour votre fils, le sont dans bien des cas en raisons d’enzymes digestives qui ont été chélatés (neutraliser) par des métaux lourds. Ainsi dés qu’un aliment est mal digéré, il se produit des MIT (Métabolites Intermédiaires Toxiques) qui sont à l’origine de nombreux maux. C’est le cas pour les intolérants au gluten (gliadionomorphine ou casomorphine MIT du gluten pour le blé et de la caséine pour le lait.)

En fait ce n’est pas le gluten ou la caséine du lait qui est vraiment à l’origine du problème. C’est le fait qu’une enzyme nécessaire à la digestion de ces aliments ou molécule, est inactivée soit par un chélateurc omme les métaux lourd (mercure, plomb) ou soit parceque les précurseurs enzymatiques, sont manquants tels que des vitamines, oligo-éléments, minéraux, qui ont un rôle de catalyseurs et ainsi l’enzyme digestive ne peut plus assurer normalement sa fonction d’où des problèmes divers.