signaler ce commentaire
par

Bonjour, On lit beaucoup de chose et d’interprétation de la part de personnes qui s’exclament sur des sujets qu’ils ne connaissent et ne maitrisent pas. En tant que professionnel de santé dans cet établissement, je ne peut qu’être indigné par ces journalistes qui se jettent en pitance sur ce rapport qui est encore confidentielle donc essayé déjà de comprendre à qui profite cette révélation dans un contexte économique ou seul la notion de rentabilité est de mise et le patient est relégué au second plan. En ce qui concerne la notion de maltraitance, arrêté de dire n’importe quoi. La maltraitance dont parle ce rapport ne concerne de la maltraitance institutionnel. C’est à dire induite par les moyens alloués tant humain que matériel qui sont plus qu’insuffisants dans cet hôpital comme dans bien d’autres. Contrairement à ce que pensent certains journalistes chaque acteur de santé de cet établissement connait parfaitement son rôle et a des pratiques en adéquations avec les techniques de soins actuelle. Tout les professionnels de santés exerçant dans cet hôpital possèdent un diplôme qui leur a été remis car ils ont les compétences nécessaires pour exercer leur métier. Arrêtez de nous discréditer sans même savoir de quoi vous parlez !

La mise sur la place publique de ce rapport apparait dans un contexte plus qu’étrange. En effet, il refait son apparition alors qu’on nous annonce la fermeture de lits, la suppressions de personnel et que la renégociation de l’accord local des 35h commence à pointer de bout de son nez. Alors ne vous trompez pas d’ennemis et arrêtez de tirer sur le personnel mais cherchez bien à qui profite ce "scandale".