signaler ce commentaire
par France

Courageux article, qui me semble plein de bon sens sur les causes de la dégénérescence cérébrale. J’ai moi-même expérimenté pendant 2 ans qu’un régime alimentaire 100% cru, sans produits laitiers ni céréales, mais à base de fruits, légumes et oléagineux crus, avait, dès la deuxième semaine, amélioré l’état de ma belle-mère, atteinte précocément de dégénérescence cérébrale : disparition des délires, recouvrement de la capacité de dialoguer, diminution notable des troubles du comportement. Et qu’un retour à une alimentation cuite traditionelle, lors de son entrée en maison de retraite, avait entraîné une dégradation très rapide de son état, avec perte du langage en 2 mois. Or les fruits et légumes crus sont connus pour être riches en anti-oxydants, et pauvres en AGE ou autres molécules de Maillard (ces molécules apparaissant avec la cuisson), ce qui est cohérent avec ce que dit le docteur Affoyon, et aussi le docteur Seignalet dans son livre : l’Alimentation ou la Troisième Médecine. Les oléagineux crus (avocats, noix, noisettes, amandes, graines de tournesol ...) apportent les protéines, lipides et omégas 3 qui manqueraient à un régime uniquement composé de fruits et légumes.