signaler ce commentaire
par trape

Croire qu’il faut "manger un boeuf", comme Milon de Crotone et ses adversaires le croyaient dans l’antiquité, pour devenir "Monsieur Muscle" est un argumentaire plus commercial que physiologique. Il est vrai, cependant, que les bodybuilders consomment parfois beaucoup de protéines, dans des rituels quotidiens. Il est vrai que les rayons diététiques des magasins de sport, regorgent de produits multiples, auxquels on attribue des vertus miraculeuses. Quand on a, en tête, les valeurs des besoins protéiques réels standards, on a parfois l’occasion de se poser la question du pourquoi de la prise d’autant de protéines, tout le long de la journée. Les enquêtes diététiques retrouvent parfois un triplement, et plus, de l’apport protéique : de 0.8 gr de protéines./kg poids corporel (ANC pour les sédentaires) à 2.4 gr/kg. On peut (doit) s’interroger sur l’utilité de cet apport massif. Il est utile de rappeler qu’un apport aussi important est contre indiqué en cas de problèmes rénaux. Il semble plus utile de se concentrer sur le moment de l’apport et la qualité des protéines apportées pour booster son anabolisme, comme le souligne cet article...et de garder raison.