signaler ce commentaire
par lsga

’qui culpabilise’

c’est le seul et unique problème. Le sentiment de culpabilité hérité de notre culture judéo-chrétienne.

Je ne remet pas en cause votre bonne foi. Mais la lutte contre la dépendance sexuelle, comme la lutte contre la sexualité juvénile, fait partie des chevaux de Troie de la pensée néo-conservatrice. Plus que d’un problème psychologique, il s’agit d’un problème social. Un problème qui provient de la droitisation des sociétés occidentales.

Avoir envie de baiser tout le temps, c’est naturel.

Baiser tout le temps, c’est superbe.

Ce sentir coupable parce qu’on baise : c’est un problème.

Le problème n’est pas qu’on baise. Le problème c’est qu’on se sente coupable.