signaler ce commentaire
par paconform

Bonjour,

On a tort de ne prendre en compte que les MALADES MENTAUX, avec un nom de maladie, schizophrène, bipolaire, parce que ce qui influe le plus sur la qualité de vie de toute la population c’est ce qu’on peut appeler LA MAUVAISE SANTE PSYCHIQUE (à différents degrés). D’après mes observations trente pour cent environ des personnes sont en assez mauvaise santé pour que leur vie (et celle de leurs proches) soit nettement compromise et abîmée. Cela va des petites difficultés relationnelles jusqu’à l’impossibilité de vivre normalement. La gamme des conséquences est large et diverse , avec des constantes : peurs, paranoïa, mauvaise estime de soi.

Les adultes sont responsables de cette mauvaise santé en tant qu’éducateurs. Notre culture (mais pas seulement la notre) veut qu’une "bonne" éducation soit faite de "fermeté". C’est la porte ouverte à quantité d’errements que le cerveau en construction des enfants ne peut pas supporter. Tous les enfants sont atteints tant l’ignorance de leurs besoins est grande, l’école y participe largement. La chose est sue, c’est dans la petite enfance que se trouve la source de la mauvaise santé mentale, mais on continue à malmener les enfants sous couvert de "bonne éducation", comme la mise en collectivité précoce qui serait indispensable pour les "socialiser" !