signaler ce commentaire
par MJO

Sincèrement, je trouve que ce n’est pas à Sarkosi de décider, on lui reproche déja de trop décider seul.. dans ce cas précis, il est bien obligé de prendre l’avis de ceux qui seront les exécutants de cette loi sinon elle ne sera pas appliquée. Pour l’instant une majorité de médecins sont en accord avec cette loi Leonetti qui n’oblige pas les professionnels de santé à agir à l’encontre de leurs convictions mais la loi évoluera comme les mentalités. Il faut bien reconnaitre que le rôle des médecins est de soigner, pas de donner la mort. C’est là le problème...