signaler ce commentaire
par Philippe Renève

Il est honteux que la lettre de Rémy n’ait eu une réponse du président qu’au bout de trois mois. Et c’est aussi une honte qu’un président de la République invoque ses "raisons philosophiques personnelles" : il ne lui était pas demandé une opinion personnelle, qui n’a aucune légitimité, mais une intervention ès qualités pour ouvrir un débat public.