signaler ce commentaire
par clostra

événement regrettable évidemment.

Mais quand donc obtiendra-t-on de vraies discussions (ou reconnaissance de plaintes) pour "coups et blessures" dans le cadre des soins, afin de créer un espace de paroles et de progresser vers le zéro "aléas thérapeutiques" ?