signaler ce commentaire
par GeeLee

Vous avez raison, on s’attarde trop à la recherche d’un coupable : Excepté si on espère être indemnisé, l’identification du coupable ne nous intéresse pas.

Ce qui nous intéresse c’est de corriger le système pour que ces situations ne se reproduisent pas. On n’en prend pas le chemin.

Xavier Bertrand reconnaît "une part de responsabilité" dans les méfaits du Médiator. On peut trouver une multitude de "parts de responsabilité", qui ne sont des miettes de responsabilité qui n’inquiètent personne... Ce que nous voulons, c’est connaître le nom de la personne qui va 10 ans en prison lors du prochain scandale et nous assurer que cette personne a les moyens de sa mission, une mission d’éradication des médicaments inutiles ou dangereux, et de statistique fiable sur ceux que cette personne décide d’accepter ou maintenir sur le marché.

Nos commissions, agences, ministères, hautes autorités, etc. ne sont que des machins destinés à diluer la responsabilité, et en cela, ils fonctionnent très bien. Mais nous n’avons pas besoin de ca, et nous n’avons pas besoin de responsables a posteriori. Nous avons besoin de responsables a priori et formellement et physiquement identifiés, aujourd’hui pour demain, et nous avons besoin de leur coller un contradicteur qui lui, sera responsable des morts pour cause de non mise sur le marché...