signaler ce commentaire
par Etoiledelanuit

Rebonjour,

Pourtant les dites revues ne nient même pas qu’il y a un tout gros problème de conflit d’intérêts et cela se trouve d’ailleurs confirmé pour différentes études qui ont été publiées puis villipendées comme celle de Wakefield dont un des juges dans une affaire d’autisme où Wakefield était expert avait un frère président d’une de ces revues....

Ce n’est pas en contournant les problèmes de conflits d’intérêt comme vous le faites que vous contribuerez le moins du monde à la crédibilité du discours médico-scientifique vous savez, bien au contraire ! Tant que ces problèmes ne seront pas résolus, ne vous abreuver qu’à ces seules sources de "savoir" biaisera fatalement votre opinion !!! Voilà pourquoi sans le bon sens pas de bonne science ou comme l’a dit jadis Rabelais aver beaucoup de lucidité "science sans conscience n’est que ruine de l’âme" !

Et vous êtes aussi, je le souligne une fois encore d’une incohérence hallucinante parce que, quand il s’agit de déductions logiques et limpides à savoir que tant que le problème des conflits d’intérêt n’est pas résolus, cela biaise fortemment l’accessibilité aux très nombreuses études qui osent incriminer les vaccins, vous ne les faites pas mais quand il s’agit de déductions scabreuses et vascillantes comme celle consistant à dire que l’OMS déduit le nombre de morts du taux de vaccination, alors là vous êtes là pour donner dans le panneau.

Vous ne pouvez pas scientifiquement parlant reconnaître comme valide ce type de déduction alors que ces vaccins ont un fort taux d’échec et que, ce vaccin étant qui plus est-contre-indiqué chez les sujets immunodéprimés (= le cas de quasiment tous les enfants dénutris), il va engendrer des problèmes et des décès qui ne seront pas "soustraits" de ce soit disant si positif bilan. C’est quand même un peu fort alors que jamais la sécurité et l’efficacité des vaccins n’ont été prouvées que l’OMS déduise d’un taux de vaccination le taux de décès qui seront évités ! Ca vous savez c’est de la logique de base : si on déduit d’une prémisse fausse ou douteuse, bonjour la validité de la réponse ! Même en fac de droit on enseigne ce type de logique fondamentale, pas besoin d’être en médecine pour voir cela.

Bien à vous

ps : Comme je l’espère Mr Guennebaud à qui j’ai soumis vos critiques viendra peut-être vous répondre lui-même.