signaler ce commentaire
par david

Jean-Didier, je salue votre transparence pour avoir publié vos "conflits d’intérêts", particulièrement celui relatif à une collaboration -indirecte- pour NOVARTIS mais qui, il faut le souligner, commercialise un médicament concurrent direct du Ketum gel, en l’occurrence le Voltarène Emulgel. Je ne doute pas que votre article ait été rédigé indépendamment de ce "conflit d’intérêt" mais cela pose malgré tout un problème... Je m’en remettrai rassurez vous. Jean-Didier, je tiens à vous informer par ailleurs -car vous n’avez rien publié en ce sens, ce qui pose également un souci de partialité- que l’Afssaps a ABROGE la décision de suspension des AMM des gels de kétoprofène des laboratoires de génériques qui en ont fait la demande. Oui j’ai bien dit a-bro-g-é, suite d’après mes sources à de simples demandes de recours gracieux. Peut être n’avez vous pas reçu dans votre officine les offres promotionnelles envoyés par les dits laboratoires. "De grâce Mr le Directeur Général de l’Afssaps, laissez nous également revenir sur le marché". "Bien évidemment répondit le Directeur Général de l’Afssaps, vos produits sont moins dangereux que le Ketum gel, ayez ma bénédiction". Moins dangereux dis-je car malgré la décision du Conseil d’Etat qui n’a fait "que" suspendre la décision de l’Afssaps (suspension par le méchant Conseil d’Etat de la décision de suspension des AMM par le gentil Directeur Général de l’Afssaps), l’Afssaps elle-même abroge la décision de suspension qui s’appliquait aux génériques. Quoi en penser ?... Mais une fois de plus je souffre de connaître votre analyse.