signaler ce commentaire
par Etoiledelanuit

Bonsoir,

Il y a en effet beaucoup à dire sur le sujet voilà pourquoi justement je conseille à chacun de bien s’informer en évitant l’écueil géant du "tout officiel".... Bien sûr que chacun peut avoir son point de vue mais on peut aussi, je le crois, le défendre avec conviction. L’hépatite B n’est pas toujours une maladie banale mais alors on peut dire que la voiture est une tueuse et d’autres choses de ce style. Il est clair que je trouve mensonger d’étiqueter comme ça l’hépatite B comme étant "une maladie grave" parce que tout simplement les chiffres sont ce qu’ils sont et quand on est infecté par ce virus on a plus de 9 chances sur 10 de n’en avoir aucune séquelle fonctionnelle à terme ! Cela ne veut pas dire que je m’en fiche des victimes qui n’ont pas cette chance mais je reste convaincue que faire prendre des risques énormes en ce compris du diabète (incurable et irréversible), de la leucémie, une thyroïdite, un lupus, une sclérose en plaques (toutes des affections jamais réversibles) pour une maladie assez bien gérable et évitable cela n’est pas raisonnable ni sanitairement défendable. Moi je n’ai pas eu d’hépatite B naturelle mais je peux vous assurer que je donnerais cher pour avoir ça plutôt que d’avoir reçu le vaccin HB contrainte et forcée par ma mère et le pédiatre, un vaccin transgénique qui m’a lésé mon foie pour me donner la même chose qu’une hépatite, les 90% de chance d’en guérir en moins !!!!! Et puis, n’oublions pas non plus que 14% des vaccinés ne sont nullement protégés (mais ils se croient tels) parce qu’ils sont mauvais répondeurs. Pourtant ils ne sont pas exemptés des risques à court, moyen et long terme dûs à ce vaccin car ce sont surtout les mauvais répondeurs ainsi que les trop bons répondeurs qui risquent le plus mais ce type de "statut" ils ne le savent pas à l’avance. Cette roulette russe confine donc à une pratique archaïque de la médecine avec le principe des sacrifices exactement comme dans les sociétés primitives qui pensaient ainsi s’attirer les bonnes grâces des dieux. On ne peut pas tolérer ça à l’échelle d’une population entière or c’est pourtant ce qu’on a fait avec ce vaccin HB. Des fabricants qui le disaient d’ailleurs dans leurs notes internes : "Sur le marché des vaccinations, les adolescents sont un segment très porteur, il faut dramatiser, faire peur avec la maladie" Et c’est TOUJOURS cela qu’ils font faire peur aux gens pour vendre et créer un marché. Toujours. Les faits le démontrent. Avant cette folle campagne personne ne parlait de l’hépatite B et il faut dire qu’elle était en baisse avant la moindre campagne de vaccination. Idem pour le virus HPV et les taux de cancers du col qui sont en baisse depuis plus de 10 ans sans aucun vaccin avec des lésions précancéreuses que les gens assimilent toujours au mot "cancer" alors qu’elles sont quasiment réversibles dans 100% des cas soit sous traitement soit naturellement suivant le sujet et le stade lésionnel. Il n’est pas raisonnable selon moi (et bien des gens) d’octroyer une AMM pour prévenir une maladie hypothétique assez bien gérable et guérissable quand elle survient avec un produit non testé à long terme avec déjà à court et moyen terme des effets gravissimes irréversibles chez des jeunes femmes à l’aube de leur vie.

Le vaccin de la grippe n’a pas une réelle efficacité que l’on soit chez soi ou en institution et le fait est qu’il amenuise les défenses du sujet le rendant autrement plus susceptible à toute une flopée d’infections qui règnent en établissement. On dit que l’on vaccine beaucoup les enfants en crèche pour leur éviter d’être sans cesse malades....rien n’est plus absurde que cela puisque dans les faits, tout le monde le sait, les enfants sont sans cesse malades quand ils vont en crèche et on dit alors "c’est normal ils sont en crèche", jamais on ne réfléchit un peu plus loin en se disant "tiens tous ces enfants dont le système immunitaire est encore immature sont tous polyvaccinés" ! Pour ma part c’est clair je continuerai de recommander aux gens de s’abstenir de tout vaccin s’ils veulent rester en santé et la sécu devrait en être gré car cela fera bien moins de malades chroniques à devoir financièrement assumer. Elle qui ne pense qu’à ses petits sous... Mais chacun ses choix en effet, pour autant que le plus grand nombre ne soit pas privé de cette chance de choisir et donc de s’informer complètement.

Bien à vous