signaler ce commentaire
par

Mais tu t’énerves, jpb ? Aurais-je touché sans le vouloir des cicatrices mal refermées qui te font souffrir ?

Tu as du mal à rester sur le sujet et, comme beaucoup, tu préfères l’invective complètement codée ("rétrograde", "tyrannie", etc.)

Tu sais, il y a des mauvaises lois. Si tu n’as pas d’autres références morales ou éthiques que la loi, je comprends que tu t’y rattaches éperdument. D’autres sont capables de plus de liberté de penser.

J’en reviens plus que ja mais à ma première intervention sur ce fil :

"La grande erreur philosophique qui sous-tend votre plaidoyer est que vous croyez à un "droit à l’enfant". Ce prétendu droit se construit insidieusement contre les droits de l’enfant, que notre société bafoue de plus en plus. C’est la dictature des adultes angoissés et c’est grave."