signaler ce commentaire
par Cristophe

JPB et Léon, je partage tout à fait votre avis. Phiconvers essaye d’opposer deux droits qui n’existent pas pour disqualifier la gestation pour autrui. C’est pathétique, d’autant plus que ces affirmations ont été démontées dans ce fil. Il n’y a pas de droit à l’enfant (personne ne demande à la puissance publique qu’on lui donne un enfant, mais seulement d’avoir la possibilité d’accéder à des traitements contre l’infertilité). De plus, la parenté n’est pas fondée sur le biologique, mais sur le social. L’état n’oblige pas le donneur de spermatzoïdes à être le père, pas plus que celle qui accouche dans le secret à être mère. Il n’existe aucun droit à avoir pour parents obligatoirement ceux qui sont biologiquement liés à l’enfant. De même, on peut être parent sans lien biologique comme par exemple en passant par l’adoption. Ramener la parenté à un pur phénomène biologique en dit long sur l’incompétence de phiconvers sans compter le relant fasciste d’une telle assertion. Ce qui existe, en droit européen, c’est le droit pour un enfant à accéder à ces origines, c’est à dire pour un enfant à connaître les informations liées à ses confitions de naissance. Ceci existe en France pour l’adoption, et dans de nombreux pays qui ont légiféré pour encadrer la gestation pour autrui, il existe un dispositif similaire. Phiconvers confond maternité et parenté, confusion d’autant plus grave que le mot français maternité recouvre deux notions différentes que l’anglais et l’allemand précisent. Mais quand on est abruti au point de dire que ces questions sont simples comme la bible (au passage en ignorant les épisodes de maternité pour autrui avec Sarah et Rachel dans l’ancien testament), en ayant aucune connaissance juridique au point d’inventer des droits qui n’existent pas, alors on peut être stupide au point d’affirmer parler de philosophie quand il s’agit d’une vulgaire brève de comptoir digne d’un café du commerce pour pétainistes aigris. Pour ceux qui lisent des livres autres que la prose de Mégret que je reconnais dans les propos de phiconvers, je suggère la lecture de "Mythes et Mythologies politiques" de Raoul Girardet. Cela consolidera bien des argumentations.