signaler ce commentaire
par Cristophe

Il y a deux affirmations dans votre commentaires qui me semblent fausses.

1) Nous ne sommes pas dans une société "j’ai envie donc j’ai le droit". Tout droit d’une personne est d’une part limité par le respect des droits des autres personnes, et d’autre part entraine de facto des responsabilités. Par exemple, le droit de fonder une famille (article 16 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme) ne peut être dissocié des responsabilités et du respect des droits du conjoint et des enfants qui constituent cette famille. A l’inverse, votre argumentation est régulièrement utilisée pour justifier la mise en place de réformes liberticides qui se sont par ailleurs toujours avérées tôt ou tard contre-productives.

2) Il faut vraiment ne rien connaître à l’Assistance Médicale à la Procréation pour affirmer qu’un recours à une "mère porteuse" est plus facile que de mener soi-même sa propre grossesse. C’est nier qu’il faut en moyenne deux à trois tentatives de FIV pour qu’une grossesse se déclenche avec tout le lot de temps passé pour le protocole médical et de souffrances qui va avec, mais aussi la frustration de devoir vivre cette grossesse par bribes, que ce soit pour la mère ou le père.

Enfin, c’est une question vide de sens : l’Assistance Médicale à la Procréation est réservé en France aux couples à l’infertilité avérée. Il ne me semble pas que ce point précis fasse l’objet de remises en question.