signaler ce commentaire
par Ady

Relier les PN avec le polyamour, ça demanderait des justifications permettant de l’affirmer. Coller le polyamour avec donjuanisme, c’est encore une fois détourner le sens du polyamour, du lutinage. Comme ce mot de libertinage qui permet de justifier tout et n’importe quoi désormais.

Un PN pourrait utiliser le polyamour pour justifier ses perversions, et mettre un enrobage de belles couleurs afin de faire passer la pillule, mais il n’arriverait sans doute pas à vivre autre chose que de la polygamie, à son unique avantage évidemment. Il ferait culpabiliser sa victime si jamais celle-ci s’ouvrait à d’autres partenaires.

Le polyamour nécessite une coopération au sens complet, chose qu’on ne peut pas faire quand on obéit à ses désirs sans prendre en compte ceux des autres. Le PN ne serait-il pas plutôt dans un rapport de compétition vis-à-vis du reste de la société ?

Navré, mais je tiens à ne pas laisser le mot polyamour -encore rare- se faire dépouiller de toutes ses belles facettes.