signaler ce commentaire
par schuss

Bravo pour les remarques des internautes. Comment le médoc en question fait le tri entre les bons et les mauvais souvenirs !! Les souvenirs sont reliés au corps physique et plus particulièrement aux fascias. En thérapie , le simple fait d’étirer les fascias peut faire ressurgir à la conscience des évènements indésirables. c’est le but même de la technique. Je me souvient d’une jeune femme qui avait été violée et qui cauchemardait depuis cette douloureuse expérience. Quand j’ai traité le fascia en correspondance avec le viol , mais sans connaitre l’existence du viol car elle ne m’avait rien dit, j’ai bien sur deviné le traumatisme qu’elle avait subit. J’ai donc décidé de lui parlé de ce qu’elle avait vécu sur le plan "psy" comme je le ressentais dans mon propre corps ,sans tabou mais avec tact bien sur. Son corps physique, lui ,relâchait petit à petit sa crispation au fur et à mesure de la discussion. Cette jeune femme m’a ensuite raconté que Les jours qui ont suivit le traitement les cauchemars sont revenus d’abords plus intenses et plus effrayants pour finalement au bout de quelques nuits changer de scénario. Le dernier cauchemars qu’elle a fait en rapport avec son viol a été la mise en déroute du violeur avec le sentiment d’une force incroyable pour combattre ce genre de situation à l’avenir. Elle se sentait guérit !! J’ai trouvé cette expérience extraordinaire pour moi et pour elle bien sûr. Si j’essaye de tirer une conclusion de cette histoire c’est que pour se débarrasser d’un traumatisme émotionnel il faut aussi se débarrasser des stigmates physiques qui sont associés dans les fascias...