signaler ce commentaire
par Le Furtif

Il y a une vingtaine d’années , un mal nouveau me rendit visite ....Des médicaments nouveaux à la délivrance très compliquée me furent proposés par une sorte de contrat appelé Protocole. Je m’engageais à prendre le traitement que l’on s’engageait à m’administrer....

Ce furent de grands moments.

Les coprs médical semblait un peu désemparé alors en parallèle j’apprenais par mon information personnelle. 2/3 des patients ne guériraient pas et sur le tiers qui s’en sortait 2/3 rechuteraient ...

L’entretien avec le docteur en charge de mon cas me confirma ma situation....Comme l’époque était à la bienpensance et à l’humanitaire je me trouvais une oeuvre à la dimension mondiale : mon propre cas....

Peu à peu , mois après mois , le médecin convint que le traitement était somme toute plus dur à subir que les malaises dûs à la seule maladie ; je vécus de grands moments...C’était du gagnant gagnant ce truc ....Je m’accrochais comme un chancre à mon travail et en avant jusqu’à ...on verra bien ...

Aujourd’hui où le mal ne peut pas être déclaré éteint mais seulement "caché" selon la médecine...il est un bilan à tirer de ces événements : Oui il est bon de tester sur les malades certains médicaments quand tout se passe en conscience , en association patient/ medecin. Ce ne fut pas , ce n’est pas une partie de plaisir ... Mais ... Et alors ???;-))