Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Vive le vélo !
Vive le vélo !
note des lecteurs
date et réactions
27 mai 2010
Auteur de l'article
Loreline Robbe, 61 articles (Rédacteur)

Loreline Robbe

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
61
nombre de commentaires
0
nombre de votes
40

Vive le vélo !

Vive le vélo !

Ce dernier est bon à la fois pour le porte-monnaie, les bourrelets et la santé.

Hier l’agence de développement touristique de la France « Atout France » organisait d’ailleurs une journée de manifestation, afin de mettre en avant les bienfaits du vélo dans des domaines générateurs de développement économique, notamment en matière de santé (Impact de la pratique du vélo sur la santé, économies de dépenses en matière de santé et comparaison avec des chiffres et des résultats d’autres pays), dindustrie (Innovation et inter modalité avec d’autres modes de transport et de déplacement, notamment en ville) et de tourisme.

Le vélo permet en effet de brûler 5 calories par minutes contre 3 pour la marche. La pratique régulière et endurante (1h/jour) combat efficacement les graisses et donc la surcharge pondérale. En surveillant son alimentation, on peut convertir en muscles les kilos de graisse. Il permet de se muscler et de renforcer les articulations tout en se déplaçant d’un point à un autre de manière écologique. Bénéfique pour le cœur, « sa pratique quotidienne diminue de 25% les risques de maladies cardio-vasculaires, de 15% pour le cancer du sein et de 30% pour la dépression », souligne le Professeur Jean-François Toussaint, directeur de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES).

Il permet aussi l’augmentation des capacités respiratoires et une baisse de la tension. Certains hypertendus qui persévèrent dans la pratique retrouvent parfois une tension normale au repos. Les personnes sujettes aux lourdeurs de jambes constatent pour leur part la régression de ce phénomène, car le pédalage augmente le retour veineux. Ainsi, les œdèmes se résorbent et l’état des coronaires s’améliore On constate aussi une diminution du risque d’artérite dans la mesure où le système artériel vasculaire retrouve son efficacité. Faire reculer l’ostéoporose par la pratique du vélo est également possible grâce au développement du capital osseux, à savoir l’augmentation de calcium dans les os. Bon nombre de maladies métaboliques, telles que le cholestérol et le diabète notamment enregistrent une baisse notable de leurs taux.

En outre, la pratique du vélo permettrait selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) d’économiser 5.6 milliards d’euros chaque année en soins médicaux. Le 5 et 6 juin prochain se déroulera d’ailleurs la « Fête du vélo » pour sa 14ème édition, pour plus d’informations allez ici.

Loreline Robbe Sciences et ...

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté