Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Techniques naturelles de respiration pour le rhume et les bronchites
Techniques naturelles de respiration pour le rhume et les bronchites
note des lecteurs
date et réactions
27 janvier 2014
Auteur de l'article
Nivritti, 12 articles (Professeur de Yoga)

Nivritti

Professeur de Yoga
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
2
nombre de votes
1

Techniques naturelles de respiration pour le rhume et les bronchites

Techniques naturelles de respiration pour le rhume et les bronchites

Rudolph, le petit renne au nez rouge était mignon, par contre nous, dès que le rhume apparaît, notre nez se transforme en chutes Niagara, les yeux gonflent et du coup on est loin d'être "mignon" et comme dans la chanson de Stromae on passe de formidable à fort-MINABLE. Pourtant la solution existe... Simple, efficace et amusante, à condition de se moucher au préalable...

 

 

Kapâlabhâti 

 

Kapâla - crâne / bhâti - brille ou Nettoyage de crâne
 
Le nom désigne l'exercice de kriya (nettoyage) consistant à nettoyer les canaux nasaux et poumons.
 
Bienfaits :

Kâpalabhâti nettoie le système respiratoire, le sinus et les bronches. La technique aide à soigner l'asthme ainsi que de petites bronchites chroniques, prévient le tuberculose, soulage le rhumes et les allergies. Il est bénéfique pour les personnes qui ont arrêté de fumer (élimine les résidus et les allergènes de poumons). 

Par l'élimination du dioxyde de carbone, c'est une technique excellente pour accroître l'oxygénation de l'organisme dans sa totalité, revitaliser le corps et recharger ses batteries, ainsi qu'améliorer la concentration et la clarté d'esprit.

Posture
 : assise (en tailleur, demi-lotus ou lotus), les genoux se trouvent au-dessous du niveau des hanches, le dos droit, la colonne vertébrale qui s'érige vers le ciel, le menton légèrement reculé ce qui favorise alignement du sommet de la tête et la base de la colonne vertébrale. Posture droite, mais détendue.
 
Les mains reposées sur les cuisses ou genoux en Jnâna mudrâ ou Chinmudrâ.
 
Jnâna mudrâ - geste de connaissance, l'extrémité de l'index touche la base du pouce (la première phalange) et le pouce exerce une petite pression sur l'ongle de l'index. Les autres doigts restent tendus. La paume de main est tournée vers le ciel.

Chin mudrâ - Jnanâ mudrâ avec la paume de main tournée vers la terre.
 
Technique : On fait une série d’expirations sèches, bruyantes et courtes, toujours par le nez (comme si on se "mouchait" par des petites expirations saccadées). Ces jets d'expire se font activement par la contraction subite de muscles abdominaux (le ventre rentre) qui fait remonter le diaphragme et repousser l'air de poumons. On ne perçoit aucun mouvement de la poitrine.
 
L'inspiration se fait passivement d’une manière automatique suite à un relâchement des muscles abdominaux permettant au diaphragme de descendre dans la cavité abdominale et permet à l'air d'entrer.
 
Kapâlabhâti est une technique de respiration dans laquelle l'expiration est primordiale (contraction active de muscles provoque l'expulsion subite de l'air par le nez), tandis que l'inspiration se réalise d'une manière automatique et passive par le relâchement des muscles de ventre.
 
Concentrez-vous seulement sur ces expirations, l'une après l'autre. 

Pratique : Avant tout, mouchez-vous pour éviter toute sorte de surprises.

Commencez par une série de 10 jets d'expire, arrêtez-vous et reprenez une longue inspiration et garder précieusement cet air, sans inspirer ni expirer. Vous êtes suroxygénés (mais pas hyperventilés), donc ne vous crispez ni affolez pas. Durant cette petite pause, observez et ressentez les bienfaits de la pratique. 

Quand vous le souhaitez, reprenez l'exercice et répétez encore 2 fois la série de 10 expirations suivies de pause. Ne jugez pas, concentrez-vous juste sur les sensations de votre corps. Vous pouvez ressentir de petits balancements de votre corps, laissez-vous faire. Observez tout simplement.

Au fur et à mesure que vous progresser dans la technique, vous pouvez prolonger le temps de l'exercice à 2-3 min. par série.
Isa B - Nivritti Yoga

POST-SCRIPTUM

  • Picture by meepoohfoto from freedigitalphotos.net
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté