Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Polémique autour de la pierre d’alun et des sels d’aluminium
Polémique autour de la pierre d'alun et des sels d'aluminium
note des lecteurs
date et réactions
9 août 2010 | 2 commentaires

Polémique autour de la pierre d’alun et des sels d’aluminium

Polémique autour de la pierre d'alun et des sels d'aluminium

Dans la plupart des publicités, la pierre d’alun est mise en avant comme substitut de choix des déodorants antitranspirants à base d’aluminium. Produit aux nombreuses propriétés, sa réputation n’est plus à faire, mais la pierre d’alun naturelle est-elle pour autant inoffensive ? 

La pierre d’alun, qu’est ce que c’est au juste ?

La pierre d’alun naturelle (alum potassium) est en fait un sulfate double d’aluminium et de potassium. Il y a donc de l’aluminium dans la pierre d’alun ? Oui, c’est ce qui lui donne en partie ses propriétés !

La pierre d’alun naturelle est connue depuis très longtemps et utilisée traditionnellement en cosmétique comme déodorant. Ses qualités ne sont plus à démontrer : par ses propriétés astringentes, elle régule la transpiration en resserrant les pores de la peau. Bactériostatique, elle limite la formation des odeurs en diminuant la prolifération des bactéries à sa surface. Elle est également antiseptique, cicatrisante et hémostatique d’où son utilisation également après le rasage pour éviter l’apparition de boutons et diminuer les saignements des petites coupures.

Là où le bat blesse !

Malheureusement, de nombreux doutes planent sur la toxicité potentielle de l’aluminium. En effet, l’aluminium et ses sels seraient mis en cause dans l’apparition de nombreuses maladies notamment neurologiques telles que la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, ou musculaires comme la fibromyalgie ou bien encore dans le cancer du sein. Allégations cependant difficiles à prouver de manière formelle.
 

L’aluminium n’est pas seulement présent dans les déodorants antitranspirants mais également dans la vie de tous les jours dans le papier d’aluminium, les canettes, les ustensiles de cuisine, certains vaccins et médicaments, le lait (souvent contaminé par les cuves ) et même dans l’eau du robinet !

C’est son accumulation dans l’organisme au fil des années qui le rendrait toxique. Des seuils de tolérance différents selon les individus expliqueraient que certaines personnes développent des maladies et non les autres.

La pierre d'alun fait donc aussi partie de la liste des substances contenant de l'aluminium. Alors pourquoi vanter ses mérites et son inocuité en remplacement des déodorants antitranspirants classiques à base d'aluminium ? 

Que penser de toutes ces informations contradictoires ?

Pour ma part, j'aime ce vieil adage qui dit « Dans le doute, abstiens-toi », et vous ?

 

Joëlle G.

SOURCES

  • http://www.danger-sante.org/risque-deodorants-alcool-aluminium/

    http://www.observatoiredescosmetiques.com/article/Deodorant-ou-antitranspirant--96.html

    http://www.pierre-dalun.fr/pierre-dalun/pierre-dalun.html

    http://cpasnet.sebsite.org/article.php3?id_article=10

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx7.45.88) le 19 juillet 2012 a 00H42
 (Visiteur)

La pierre d’alum dépose sur la peau de l’hydroxyde d’aluminium totalement insoluble dans l’eau et donc ne pouvant pas pénétrer la barriere cutanée d’où sa parfaite innocuité par rapport aux antitranspirants classiques qui déposent du chlorhydrate d’aluminium totalement soluble et étant par conséquent rapidement et entièrement absorbé dans l’organisme.

0 vote
par ludox (IP:xxx.xx4.240.107) le 21 août 2012 a 03H31
ludox (Visiteur)

Dans le doute il aurait fallu vous abstenir de raconter des conneries en écrivant cet article si le commentaire précédent est vrai.