Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Lunettes de soleil : une des priorités de l’été !
Lunettes de soleil : une des priorités de l'été !
note des lecteurs
date et réactions
17 juin 2013
Auteur de l'article
Laurent Fege, 2 articles (Naturopathe)

Laurent Fege

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
2
nombre de commentaires
0
nombre de votes
1

Lunettes de soleil : une des priorités de l’été !

Lunettes de soleil : une des priorités de l'été !

Ah, le soleil… Il s’est longtemps fait attendre cette année, mais il est enfin là pour le bonheur de tous. C’est donc le moment de sortir les bermudas, les tongs, les maillots de bain et surtout les lunettes de soleil ! Ces dernières sont indispensables pour parfaire votre look, mais aussi et surtout pour protéger vos yeux des rayons du soleil qui peuvent être à l’origine de certaines pathologies oculaires. Et oui ! Face à l’offre abondante proposée par les opticiens, pharmaciens, grands magasins et commerces ambulants, il est pourtant difficile de s’y retrouver, d’autant plus qu’il existe de plus en plus de lunettes qui n’ont qu’une vocation esthétique. L’ASEF fait donc le point sur ce qu’il faut vérifier avant de se laisser tenter par les dernières lunettes à la mode…

Pourquoi porter des lunettes de soleil ?

L’impact du soleil sur vos yeux

Les effets du soleil sur les yeux sont induits par les rayonnements ultraviolets, plus communément appelés, les UV. Explications.

Qu’est-ce que les rayons UV ?

Le soleil émet de la lumière, de la chaleur et des rayons UV. Il en existe 3 types : les UVA, les UVB, et les UVC. En traversant l’atmosphère, tous les UVC et près de 90 % des UVB sont stoppés par la couche d’ozone. En revanche, les UVA parviennent à passer. Par conséquent, le rayonnement UV qui atteint la surface de la terre est composé à 98% d’UVA et d’une petite fraction d’UVB[1].

En petite quantité, le rayonnement UV est bénéfique pour l’homme et indispensable à la synthèse de la vitamine D. Mais les yeux y sont particulièrement sensibles. En effet, tout comme la peau, ces derniers ont le pouvoir, en réponse aux agressions lumineuses, de renouveler leurs cellules en permanence. Cependant, comme ils disposent d’un capital soleil limité, si la dose d’UV est très importante, ce capital s’épuise trop vite rendant l’œil vulnérable.

Lors d’une exposition au soleil, les UVA traversent la cornée de l’œil et sont en partie absorbés par le cristallin, ce qui risque de provoquer des lésions. L’autre partie peut atteindre la rétine, la partie la plus profonde de l’œil, et provoquer des lésions à court et à long terme…

 

schema-rayon-uv


Œil et rayons UV : les lésions dangereuses

Même une exposition de quelques secondes au soleil peut provoquer des affections temporaires connues sous le nom de photokératite et photoconjonctivite. Ce sont respectivement des inflammations de la cornée et de la conjonctive, comparables à un coup de soleil. Ces deux affections apparaissent en général dans les heures qui suivent l’exposition et peuvent être extrêmement douloureuses, mais elles sont réversibles et ne laissent pas de séquelles, ni pour l’œil, ni pour la vision.

En revanche, à long terme, d’autres pathologies plus graves peuvent survenir comme le Ptérygion, une excroissance blanche ou crémeuse à la surface de l'œil ou encore le carcinome épidermoïde de la cornée ou de la conjonctive, une tumeur rare de la surface de l'œil.

Cataracte

Sans en être l’unique cause, le soleil peut également faire partie des facteurs déclenchant de certaines pathologies qui apparaissent chez les personnes de plus de 50 ans. C’est le cas de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). La cataracte est une pathologie oculaire au cours de laquelle le cristallin devient de plus en plus opaque, entrainant une déficience visuelle qui peut aboutir à la cécité. D’ailleurs, selon l’OMS, jusqu’à 20 % de ces cas de cécité pourraient être provoqués ou aggravés par l’exposition au soleil. Quant à la DMLA, c’est une maladie de la rétine qui touche une personne âgée de 75 à 85 ans sur 4 et qui entraîne une cécité partielle mais quasi incurable par amputation centrale du champ visuel. Une étude[2] a cependant montré que, si au cours de sa vie on se protège du soleil par des lunettes protectrices et le port de chapeau, casquette ou visières, le risque de DMLA peut diminuer de 50%...

 

Les yeux clairs sont-ils plus sensibles à la lumière ?

 

yeux bleusContrairement à ce que l’on pense, il n'y a pas de corrélation entre la couleur de l'iris et la sensibilité à la lumière. De façon générale, tous les yeux, quelle que soit leur couleur, doivent être protégés de la lumière solaire. La différence entre les yeux clairs et les yeux foncés, c’est la quantité de pigments dans la première couche de l’iris, la plus superficielle. La seconde, tournée vers la rétine, comporte une couche de couleur brune, pigmentée de façon homogène, et qui permet de former une sorte de chambre noire à l'intérieur de l'œil.

La sensibilité à la lumière, aussi appelée photophobie, peut être liée à une dépigmentation de cette couche qui est identique chez les sujets aux yeux clairs et aux yeux sombres. Les yeux clairs ne sont pas plus réticents à la lumière que les yeux foncés.

Qu’ils soient bleus, verts, gris ou marrons, tous les yeux doivent être protégés de la lumière solaire.

L’eau, le sable et la neige : des amplificateurs d’UV

soleil neige

A la plage, il n’y a pas que les rayons qui viennent directement du soleil qui peuvent nuire à vos yeux ! Le danger peut également provenir de la réflexion des rayons sur les surfaces plane. Le sable peut par exemple réfléchir 15% des UV, tout comme l’eau (10%), ce qui contribue à accroître encore l'exposition aux UV. De même, la neige peut renvoyer jusqu’à 80% des rayonnements. Alors, en montagne, la paire de lunettes s’impose, d’autant plus que l'intensité du rayonnement augmente d'environ 5% tous les 1000 mètres d'altitude !

Les enfants sont particulièrement à protéger

lunettes enfants

Les enfants ont un cristallin clair et donc moins protecteur laissant plus passer les rayons UV. Chez les bébés, la transmission des UVA et UVB vers la rétine est totale et à 10 ans, environ 60% des UVA et 25% des UVB atteignent la rétine. Une exposition fréquente aux UV dès le plus jeune âge, peut ainsi occasionner plus tard de graves problèmes rétiniens. D’où l’importance de bien protéger leurs mirettes !

Les lunettes de soleil jouent donc un rôle essentiel dans la protection contre le rayonnement solaire. Elles vont protéger les yeux de l'éblouissement, et de ces fameux UV, limitant ainsi les risques de vieillissement de la cornée et de certaines maladies dont nous venons de parler.

Comment les choisir ?

Les lunettes de soleil que l’on trouve sur le marché n’ont malheureusement pas toutes, vocation à protéger vos yeux. Certaines sont uniquement esthétiques, tandis que d’autres atténueront la lumière mais pas les rayons UV ou inversement. Pour une protection optimale, quelques critères sont donc à vérifier lors de l’achat de vos lunettes de soleil.

Vérifiez les normeslunettes classification

Pour savoir si vos lunettes respectent la réglementation européenne, assurez-vous qu’elles portent les sigles « CE » sur l’une des branches ou sur l’emballage. Elles doivent également être vendues avec une notice d’information précisant le nom et l’adresse du fabricant et/ou de son mandataire établi dans l’Union Européenne.

Jetez un œil sur la classification

Toutes les lunettes ne filtrent pas la lumière de la même façon. Pour s’y retrouver, la Commission européenne a établi une classification des verres de protection (norme CE de 0 à 4 indiquée sur chaque monture) en fonction de leur degré de protection, c’est-à-dire le pourcentage de lumière visible filtrée :

 

Classe Teinte Degré de protection Utilisation
0 Verre clair ou légèrement teinté entre 0 et 19% Ce sont surtout des lunettes "de confort esthétiques". Elles peuvent se porter à l'intérieur ou lorsque le ciel est voilé mais ne permettent pas de se protéger efficacement du rayonnement UV en cas d'exposition à une luminosité solaire forte.
1 Verre légèrement teinté entre 19 et 57%

Ce type de protection solaire est recommandé pour des situations d'ensoleillement atténué, comme par exemple en hiver ou par temps très gris.

2

Verre moyennement

teinté

entre 58 et 82% Cette protéction solaire est efficace pour un ensoleillement moyen.
3 Verre foncé entre 83 et 91%

Des verres à porter en cas de forte luminosité solaire : à la mer, à la plage, ou pour les sports d'hiver.

4 Verre très foncé supérieur à 92% Cette protection solaire est indiquée dans les situations de luminosité solaire extrème comme par exemple pour l'alpinisme sur les glaciers ou en haute montagne. Néanmoins, elles sont à éviter pour conduire car si vous passer sous un tunnel, vous ne verrez plus rien.

 

L'indication de la classe de protection doit figurer sur chaque lunette. Ainsi, grâce à cette classification, vous pourrez choisir des verres adaptés au niveau d'ensoleillement de votre environnement et à vos activités.

Du « 100% UV » à ne pas négliger !

100 UV

Pour éviter les dommages des rayons UV sur vos yeux, vérifiez que vos lunettes portent la mention « 100% UV » ou « UV 400 ». Cela signifie que les filtres bloquent 100% des UV, jusqu’à la longueur d’onde de 400 nm, autrement dit, tous les types UV.

A savoir : Les verres sombres ne sont pas forcément les plus protecteurs. Ils sont efficaces contre l'éblouissement, mais pas nécessairement contre les UV. Inversement, des verres transparents traités peuvent très bien filtrer les UV solaires à 100% ; en revanche, ils seront peu actifs contre l'éblouissement.

Préférer les verres polarisésverres polarisants

La réflexion de la lumière sur certaines surfaces (bitume, neige, eau) a pour effet de gêner la vision. Ces reflets indésirables sont appelés "lumière polarisée". Dans la mesure du possible, choisissez donc des verres polarisants qui supprimeront la réverbération, et donc l'éblouissement.

Misez sur la forme

Choisissez des lunettes de soleil qui enveloppent votre visage. Elles offrent une meilleure protection car ils évitent aux rayons UV de passer sur les côtés.

 

Vous savez maintenant sur quels critères vous baser pour choisir THE lunettes qui prendront soin de vos yeux tout l’été. Le dernier paramètre à sélectionner, c’est l’esthétique, mais là, on ne peut rien faire pour vous, tout est une question de goût…

Laurent FEGE La reproduction totale ou partielle de l'article est strictement interdite sans accord préalable de l'auteur

SOURCES

  • Écrit par J.Maherou le vendredi 14 juin 2013 sur le site Association Santé Environnement France

    Références bibliographiques :[1] OMS, L’Indice Universel de Rayonnement, 2002.[2]Tomany SC, Cruickshanks KJ, Klein R, Klein BE, Knudtson MD., Sunlight and the 10-year incidence of age-related maculopathy: the Beaver Dam Eye Study. Arch Ophthalmol. 2004 May;122(5):750-7.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé Naturelle
Mots-clés :
été Soleil