Accueil du site
> Santé Naturelle > Risques
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les téléphones portables sources d’allergies ?
Les téléphones portables sources d'allergies ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 mai 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
AntoineM, 42 articles (Rédacteur)

AntoineM

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
42
nombre de commentaires
0
nombre de votes
5

Les téléphones portables sources d’allergies ?

Les téléphones portables sources d'allergies ?
Une récente étude menée par des chercheurs américains met en garde les utilisateurs de téléphones portables sur les risques de problèmes de peau causés par certains métaux présents dans leur mobile.
 
Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Pediatric Allergy, Immunology and Pulmonology. Leurs auteurs ont compulsé des dossiers médicaux antérieurs pour trouver 37 cas d’allergies relevant du téléphone portable, dont la moitié concerne des individus de moins de 18 ans, dont celui d’une adolescente qui a développé une éruption cutanée sur la poitrine avec après gardé son appareil dans son soutient-gorge pendant une longe période.
 
Ils ont par ailleurs relevé que les problèmes de peau avaient parallèlement augmenté avec l’utilisation des mobiles depuis le début des années 2000. La présence de certains métaux (nickel, chrome, cobalt) dans certains appareils est pointée, ces substances étant capables de déclencher des réactions allergiques (démangeaisons, rougeurs ou simple gonflement) au niveau de la peau. Les chercheurs se sont donc interrogés sur le respect de la réglementation de l’Union Européenne sur l’utilisation du nickel par certains fabricants. D’autant qu’ils se sont appuyés sur des études danoises et américaines datant de 2008 démontrant que nombreux modèles BlackBerry, Samsung, Sony Ericsson, Motorola et LG contenaient des traces de nickel. En revanche, aucun des téléphones Apple et Nokia testés n’en contenait.
 
Les adolescents les plus concernés
 
Pour Clare Richardson, un des auteurs de l’étude, de la Loma Linda University School of Medicine (Californie), « nous avons pu démontrer que les cas de dermatites aiguës au contact de téléphones mobiles sont en augmentation. Malgré les efforts déployés pour contrôler les allergènes contenus dans les appareils, de nombreux téléphones présents sur le marché contiennent des taux de métaux tels que le nickel largement suffisant pour entraîner des réactions allergiques aiguës. La présence de nickel semble même être commune, aussi bien dans les appareils bon marchés que dans les coûteux, et ce malgré la directive de l’Union Européenne.  »
 
Les risques sont d’autant plus importants pour une population adolescente à la peau plus sensible et dont l’utilisation du portable (appel, sms, internet, jeux), déjà importantes, est croissante. En cas de réactions allergiques sur vos doigts ou oreilles, la thèse d’une allergie aux métaux n’est donc pas à négliger.
Antoine
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx6.158.85) le 5 août 2014 a 14H57
 (Visiteur)

peut-être , mais la prévention des risques des champs électromagnétiques va au dela des problèmes d’allergie : voir : http://www.officiel-prevention.com/...