Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Les nanoparticules...mais ou va-t-on ?
Les nanoparticules...mais ou va-t-on ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
8 octobre 2009
Auteur de l'article
Cédric Berthomier, 14 articles (Diététicien)

Cédric Berthomier

Diététicien
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
14
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Les nanoparticules...mais ou va-t-on ?

Les nanoparticules...mais ou va-t-on ?

Les nanoparticules sont de plus en plus utilisées dans l’alimentation et les cosmétiques. Présentent-elle des risques pour la santé ? Selon le magazine Quelle Santé, oui...

Les nanoparticules...mais ou va-t-on ? Quelle Santé, le cousin de Que Choisir mais dans la santé uniquement, fait le point sur les nanoparticules et leurs utilisations par les ingénieurs dans bon nombre de domaines, pas forcément très rassurants.

Pour les définir, les nanoparticules sont des molécules de la taille du milliardième de mètre, autant dire que c’est infinitésimal et qu’elles peuvent traverser un tissu lésé au niveau de la peau, alvéoles pulmonaires, etc.

Quelle Santé nous incite à la prévoyance car des milliards de dollards sont acutellement investis dans la recherche afin d’améliorer des matériaux : nanotubes, nanoballons, nanobilles, nanolasers, nanopuces...

Alors même que nous n’avons pas le recul suffisant pour connaître les effets des pesticides, métaux lourds et autres additifs dans l’alimentation, voilà qu’on propose les nanoparticules dans les cosmétiques et l’alimentation.

On les retrouve pour le moment dans les raquettes de tennis, les pneus, les peintures métalisées, les fibres synthétiques mais également dans les cosmétiques, les dentifrices, les produits pharmaceutiques et les colorants alimentaires.

On peut déjà connaître certaines marques les utilisant :

- L’Oréal,

- Chanel,

- Clinic,

- Estée Lauder,

- La Prairie,

- Neutrogena,

- Shiseido,

- Lancôme.

Il est vrai que les nanoparticules ont un réel effet dans l’industrie puisqu’elles permettent de rendre des matériaux bien plus résistants en étant plus léger. Toutefois, on ne connait pas les effets des poudres et des résidus de nanoparticules sur le corps et les effets de leur inhalation (cf l’amiante).

Un sujet très intéressant à lire sur le site de Quelle Santé : Nanoparticules : chronique d’une catastophe annoncée.
 
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté