Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le thym et ses vertus médicinales
Le thym et ses vertus médicinales
note des lecteurs
date et réactions
31 octobre 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Françoise Bayle, 12 articles (Medecine Douce)

Françoise Bayle

Medecine Douce
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
12
nombre de commentaires
7
nombre de votes
3

Le thym et ses vertus médicinales

Le thym et ses vertus médicinales

Et bien, c’est un peu tôt, mais les premiers froids sévissent déjà. Encore douillettement enveloppé de la douceur automnale, on est surpris. Et donc pas tout à fait prêt à encaisser le choc. Mais pas de panique, nous avons de quoi parer au plus pressé. Tout d’abord, parlons un peu d’une herbe bien connue en cuisine, et qui recèle aussi des trésors de santé.

Une plante stimulante

Le thym, thymus vulgaris » de son nom savant, ou farigoule en Provence, pousse sur les sols secs et rocailleux, baignés de soleil. Et c’est probablement cette chaleur engrangée qui va lui conférer sa principale qualité : c’est un stimulant de premier ordre. C’est pourquoi dès les premiers signes de refroidissement, quelques infusions de thym peuvent redonner tout simplement un coup de fouet et enrayer un début de grippe. Elle peut être très utile aux personnes affaiblies, ou en convalescence.

 

Une plante antiseptique

De plus, le thym possède un pouvoir antiseptique, notamment au niveau des bronches et de la sphère ORL, ce qui confirme son emploi en cas de rhume et de toux. L’infusion médicinale de thym se prépare avec une cuillère à café de feuilles sèches pour une tasse d’eau frémissante : évitons l’ébullition des plantes pour ne pas altérer leurs propriétés. Cela trois fois par jour. On peut la compléter avec du jus de citron ou du miel. 

 

En usage externe

Il est possible de faire macérer du thym dans de l’huile et utiliser la préparation sur les contusions, les oedèmes, les douleurs rhumatismales.

 

Usage condimentaire

Le thym est une des plantes aromatiques les plus utilisées en cuisine, c’est un des piliers du fameux “bouquet garni” : il peut entrer dans la plupart des préparations culinaires. Et c’est non seulement son parfum qui lui vaut ce succès, mais aussi ses vertus digestives, car il est efficace en cas de ballonnements et aérophagie.

 

L’huile essentielle

L’huile essentielle de thym présente les mêmes propriétés que la plante fraiche, en plus puissant. L’utilisation en est plus facile. On peut s’en servir pour une foule d’indications (plaies diverses, furoncles, soins dentaires, douleurs articulaires, gale, verrues, psoriasis…), en usage externe. En interne, on peut prendre 2 goutes 3 ou 4 fois par jour dans une cuillère de miel en cas de bronchite, fatigue, gastrite… Elle est également antibactérienne, antifongique et vermifuge.

NB : Cette HE est déconseillée dans les trois premiers mois de la grossesse.

Le thym est facile à cultiver, en jardin ou en balconnière. Si on l’achète, attention à la qualité. Le « Label Rouge » garantit une plante issue de Provence, le séchage et le conditionnement obtenus selon un cahier des charges rigoureux.

Dans notre quotidien, on a malheureusement perdu un peu de vue les bienfaits que l’on peut récolter à utiliser les plantes : on a tendance à se laisser influencer par la publicité qui vante des médicaments qui viennent de laboratoires “sérieux”, présentés par des médecins “sérieux” avec de “sérieux” arguments. Pourtant ce “sérieux” n’est bien souvent qu’une façade destiné à promouvoir une marchandise. Les plantes ne bénéficient guère de publicité, pire même, elles sont quelques peu méprisées, bien qu’elles reviennent à l’honneur actuellement. Leur gros défaut, c’est qu’elles ne rapportent pas grand-chose, car il est en général très facile de se les procurer par soi-même. Si l’on a pour objectif de prendre sa santé en main, on se rend compte que l’on dispose de bien des éléments, faciles et peu coûteux, pour parer aux petits maux du quotidien : c’est une grande satisfaction que de tout tenter pour se soigner seul, et une grande économie pour le système social.

Pour le Dr Valnet, le thym représente l’un des meilleurs remèdes végétaux. Alors pour notre santé, pensons-y !

SOURCES

  • crédit photo:wildmary
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Santé Naturelle
Commentaires
2 votes
par horizonserein (IP:xxx.xx2.235.92) le 31 août 2013 a 09H31
horizonserein (Visiteur)

j’ai entendu dire à plusieurs reprises que le thym sec n’est bon que en matière culinaire , mais que pour bénéficier de ses vertus médicinales il doit être consommé frais ! ? fdedeuche .