Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le sommeil dans tous ses états !
Le sommeil dans tous ses états !
note des lecteurs
date et réactions
14 novembre 2012
Auteur de l'article
Florence B., 33 articles (Rédacteur)

Florence B.

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
21

Le sommeil dans tous ses états !

Le sommeil dans tous ses états !

Le sommeil constitue l’un des piliers de notre Capital Santé même s’il reste un sujet encore assez méconnu. Ses bienfaits demeurent sous estimés ainsi que ses conséquences en cas d’absence. Un sommeil équilibré permettra d’accroître nos différentes performances qu’elles soient intellectuelles, psychiques ou physiques.

A l’âge adulte, nous sommes supposés dormir environ 7h par nuit, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. 75% de la population française souffre de troubles du sommeil principalement à cause de mauvaises habitudes comportementales (nos rythmes de vie trépidants, mais aussi le stress, les problèmes de travail, d’argents, relationnels, etc).

Qu’est-ce que le sommeil ?


Le sommeil est l’état de repos et de relaxation à son apogée. On l’oppose par nature à l’état d’éveil. Pendant cet état, l’activité cérébrale s’arrête naturellement et l’organisme se restaure. Après une phase successive de niveau de vigilance décroissante, l’être humain rentre dans le processus du sommeil qui se décompose en plusieurs phases avec des degrés d’activité cérébrale et musculaire différents.

Le sommeil se décompose en deux grands types :

  • Le sommeil lent avec une activité cérébrale ralentie.
  • Le sommeil paradoxal avec une activité cérébrale intense.

Quelqu’un qui dort va enchaîner plusieurs cycles tout au long de sa nuit, environ 4-5 cycles d’environ 90-100 minutes. Chaque cycle reproduira les mêmes étapes du sommeil encore appelés stades du sommeil.

Les différents stades du sommeil


Le Sommeil lent 
La première phase du sommeil correspond à la phase de l’endormissement, les muscles et l’esprit se relâchent mais la conscience est toujours en éveil : l’activité du cerveau se ralentit au fur et à mesure. Au moindre bruit, le dormeur va se réveiller facilement.

Le sommeil léger
Au cours de cette phase de sommeil, nous dormons mais le sommeil est léger et l’on entend encore les bruits avoisinants.

Le sommeil moyen
Le sommeil est toujours léger, mais l’on devient moins sensible aux nuisances extérieures et l’activité du cerveau continue de progresser.

Le Sommeil profond
Le dormeur devient isolé du monde extérieur, il devient très difficile de le réveiller. L’activité cérébrale continue à progresser.

Le Sommeil paradoxal
Ce stade correspond à la phase des rêves. L’esprit est au paroxysme de son activité. Lors de cette phase de sommeil paradoxal, il a été observé une augmentation du débit sanguin dans le cerveau indispensable à l’équilibre mental. A ce dernier stade, le dormeur est encore très difficile à réveiller.

Les fonctions et bienfaits du sommeil 


On pense bien souvent au sommeil comme un moyen pour se reposer et reprendre des forces. Mais son rôle ne se limite pas qu’à ces fonctions. Le sommeil est un allié indispensable au développement du cerveau, à la maturité cérébrale et à la régénération de notre métabolisme.

Pour grandir
Au cours du sommeil, le corps va produire des hormones mais principalement l’hormone de croissance au cours du sommeil profond. Cette hormone est indispensable à la croissance des enfants, mais elle est aussi capitale à l’adulte pour s’assurer une bonne santé physique.

Consolider sa mémoire
La mémoire elle aussi bénéficie du sommeil c’est à ce moment qu’elle peut se consolider. C’est la raison pour laquelle il est conseillé aux étudiants de réviser le soir et de s’arrêter 1/2h avant pour retenir ce qu’ils ont appris.

Le sommeil pour contrôler son poids
Il a été prouvé que le manque de sommeil avait un impact sur les risques d’obésité et favorisait aussi l’appétit de manière conséquente. Comment est-ce possible de ne pas grossir alors que notre corps dépense moins de calories qu’éveillé ? Tout simplement parce que le manque de sommeil aurait une incidence directe sur deux hormones appelée ghréline (qui stimule l’appétit) et une autre leptine (responsable de la satiété). La production de la ghréline serait trop grande, alors que celle de la leptine serait insuffisante. Il y aurait donc une mauvaise régulation de la sensation de faim et les risques de manger et grignoter seraient plus importants.

La beauté
Tout au long de la journée, l'épiderme passe son temps à lutter contre les nombreuses agressions extérieures telles que la pollution, le froid, le vent ou le soleil, en revanche, c‘est au cours de la nuit qu’il en profite pour réparer les méfaits. C'est dans le calme nocturne qu'il commence son activité naturelle de régénération cellulaire.

Limiter son temps de sommeil expose donc à des risques de vigilance, d’apprentissage, de surpoids, etc.

Les conseils pour bien dormir 

  • Adopter des horaires de sommeil réguliers : Le corps a besoin de repères. Il faut donc au maximum éviter de modifier les heures de coucher et de lever.
  • Pratiquer un exercice physique : La pratique d’un exercice physique régulier dans la journée permettra de s’endormir plus sereinement. Privilégier cette activité le matin ou dans l’après-midi.
  • Ne pas manger trop tard au moins 2 heures avant d’aller se coucher et éviter les excitants après 17 heures (café, thé, soda, vitamine C, tabac alcool, etc.) qui retardent l’endormissement et favorisent un sommeil instable.
  • Si le besoin se fait ressentir et dans la mesure du possible, faire une courte sieste d’une quinzaine de minutes en début d'après-midi.
  • Créer un espace cocooning autour de son lit qui doit être une place agréable, propre, aérée et de préférence obscure.
  • Préférer des activités calmes et relaxantes pour la fin de journée telle que la lecture dans son lit, la musique douce. Eviter de stimuler le cerveau juste avant de dormir avec notamment du travail, la télévision, des jeux, du sport etc.
  • Etre attentif à son corps et ses besoins. Dès que les premiers signes de sommeil apparaissent, ne pas lutter : il est l’heure d’aller se coucher ! Sinon ces signes disparaitront au bout d’un quart d’heure pour réapparaître au prochain cycle soit 90 minutes plus tard.

Si malgré tout, ces conseils ne fonctionnent pas et que le sommeil tarde à venir pourquoi ne pas prendre une tisane qui favorise l’endormissement ? Mais l’automédication de somnifère est à éviter, 121doc votre pharmacie en ligne saura vous conseiller.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Sommeil