Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Le Ginseng
Le Ginseng
note des lecteurs
date et réactions
9 avril 2013
Auteur de l'article
Votre santé par la nature, 47 articles (Naturopathe)

Votre santé par la nature

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
47
nombre de commentaires
1
nombre de votes
0

Le Ginseng

Le Ginseng

C’est l’espèce PANAX MEYER qui a la meilleure réputation et c’est sa racine qui est la plus recherchée. Le PANAX GINSENG est de la famille des Araliacées. Mais pour obtenir toutes les qualités qu’on lui reconnaît, le Ginseng doit être cultivé pendant plus de 6 années.

Il est considéré depuis très longtemps comme un excellent remède en Asie et les propriétés de sa racine ont fait l’objet depuis de nombreuses recherches. On sait depuis qu’il est riche en acides aminés, en minéraux et vitamines de toutes sortes, en enzymes, en phytostérols et en huile essentielle, mais il faut savoir que l’élément thérapeutique essentiel ce sont les ginsénosides. Et ces éléments possèdent de nombreux effets bénéfiques antioxydants et anti-inflammatoires.

On lui reconnaît des vertus pour équilibrer le système nerveux, et il régule la glande thyroïde, il calme autant qu’il stimule. C’est avant tout un tonique général qui permet d’accroître la résistance physique, l’activité cérébrale, la baisse d'attention, aide la mémoire, l'intellect, augmente les performances cognitives. Il n'a pas les effets néfastes des excitants. Il a une action tonifiante et harmonisante. En fait c’est un adaptogène, permettant à l’organisme de mieux s’adapter à toutes les situations agressives, stress, épidémies, refroidissements, etc… Il aurait la faculté d’équilibrer la formule sanguine avec un effet hypoglycémiant (qui fait baisser le sucre dans le sang) et hypocholestérolémiant (qui fait baisser le taux de cholestérol dans le sang). On comprend qu’en fait il stimule le système immunitaire et par là même l'énergie physique et mentale.

On l’utilise avec bonheur dans tous les cas de fatigue, de stress, de surmenage, d’efforts à accomplir aussi bien physique qu’intellectuel, (préparations aux examens par exemple), pour la convalescence après une opération ou une maladie épuisante, et c'est même l'une des indications les plus reconnues dans la communauté scientifique. Il renforce notre système immunitaire et permet de mieux résister aux maladies infectieuses de la mauvaise saison, tous les troubles de la mémoire et de concentration.

Mais peut-être que ce qui a fait sa réputation et facilité son expansion ce sont ses propriétés sexuelles.

On lui reconnaît le pouvoir d’équilibrer cette fonction, c’est un stimulant, et en particulier sur la fonction érectile, il augmente le désir sexuel, la libido et lutte contre l'impuissance, résultats corroborés par une étude Coréenne en 2002.

Il lutterait contre le vieillissement et contre les rides et le dessèchement de la peau.

On l'a utilisé contre les infections génitales (vaginites et vulvites).

Il se présente sous différentes formes :

La poudre totale dont il faudra prendre au moins 1 g par jour pour avoir un effet thérapeutique, en une ou 2 prises (pas le soir, à cause de son effet tonique, il pourrait nuire au sommeil).

L’extrait sec (nébulisat) dont il faudra prendre 400 à 500 grs par jour en une ou 2 prises.

Ou l’extrait fluide dont il faudra prendre 10ml par jour, toujours le matin si possible. Existe également sous forme de teinture mère.

Une cure devra durer environ 3 semaines minimum. Pas de limites dans le temps car aucune toxicité reconnue. Les Chinois le prennent quelquefois à perpétuité.

Nos autorités le déconseillent pourtant aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 16 ans en l’absence d’études approfondies.

Beaucoup de pseudo-recherches ont été faites sur le Ginseng mais jamais avec beaucoup de sérieux de sorte qu’on ne peut décemment se prévaloir de résultats concluants. Pourtant la commission et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont reconnu une certaine efficacité du ginseng asiatique (panax ginseng) pour rétablir la capacité de travail physique et intellectuel.

Ces messieurs ont également reconnu une certaine efficacité du ginseng pour tonifier l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, pour rétablir une certaine capacité de travail physique et intellectuel. Mais ce que l’on peut dire c’est que ce sont des plantes et qu’à ce titre on ne peut en tirer beaucoup de bénéfices financiers et donc on ne peut attendre beaucoup de recherches non plus.

Il ne faut pas tomber dans l’excès inverse, c’est une plante et on ne peut pas en attendre des miracles non plus. Bien qu’on lui ai tout de même reconnu une certaine efficacité en matière de cancer. Une étude a malgré tout été faite sur 1455 femmes chinoises atteintes d’un cancer du sein. Le taux de survie était supérieur chez les femmes qui avaient pris régulièrement du ginseng par rapport à celle qui n’en avaient pas pris. Mais en Chine cette plante est utilisée depuis des millénaires. On la vénère ; le Gin Seng pour les hommes et l'angélique chinoise (Dong Quai), pour les femmes.

Concernant le cancer, des essais sur animaux ont montré qu’une certaine quantité de ginsénosides avait été efficace pour traiter le cancer, en tous cas comme adjuvant au traitement. Mais les chercheurs ont rapporté que d’une manière générale tous les malades avaient noté une plus grande énergie, ils se sentaient moins fatigués. La prise avait été de 3g par jour d’extrait de ginseng rouge.

Une plante qui nous vient de loin mais qui peut être intéressante à connaître donc. L’essentiel c’est sa concentration en ginsénosides, puisque c’est la substance active. Il faut donc veiller aux dosages afin de mettre en place une cure. La qualité d’un ginseng n’est pas liée à sa couleur ou à sa provenance mais bel et bien à sa teneur en ginsénosides, elle-même dépendante de la durée de culture et du procédé de préparation.

Les contre indications : Pas de toxicité connue à ce jour. Néanmoins on ne l'utilisera pas à contre-emploi. Par exemple le soir, il pourrait empêcher de dormir, en cas d'hypertension (c'est un tonique), et dans les cancers hormonodépendants pour lesquels il vaut mieux ne pas tonifier la sphère sexuelle.

Retrouvez tous mes articles sur mon blog : Votre santé par la nature

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté