Accueil du site
> Santé Naturelle > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La violence peut-elle venir de notre régime alimentaire ?
La violence peut-elle venir de notre régime alimentaire ?
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 mars 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Balibalo_ie, 1 article (Rédacteur)

Balibalo_ie

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
1
nombre de commentaires
3
nombre de votes
0

La violence peut-elle venir de notre régime alimentaire ?

La violence peut-elle venir de notre régime alimentaire ?

En médecine chinoise on estime que le foie est l’organe responsable d’une fâcheuse émotion : la colère.

En bref si vous êtes colérique, un thérapeute chinois vous dira que c’est signe d’un foie qui fonctionne mal.

La médecine/ diététique pourrait donc jouer un rôle primordial dans un domaine qui la dépasse, à savoir la prévention de la violence dans nos sociétés.

Les principales causes d'un mauvais fonctionnement du foie selon le célèbre naturopathe Andréa Moritz sont la formation de calculs biliaires. C'est un sujet délicat puisque la médecine traditionnelle considère que ces calculs se forment directement dans la vésicule biliaire. Mais tous ceux qui ont pu effectuer un nettoyage du foie selon sa méthode peuvent attester des résultats plus que probants de ses affirmations.

Les principales raisons exposées pour expliquer la formation de ces calculs sont :

- La consommation de viande (je ne vais pas reprendre tous les débats pro et anti-végétariens mais il y a quand même un certain consensus aujourd'hui pour dire que nous mangeons trop de viande).

- Les médicaments.

- L'alcool (c'est un lieu commun mais pourtant une vérité de dire qu'alcool et violence sont liés).

On voit donc bien ici l'influence de notre régime alimentaire qui a considérablement changé (on mangeait peu de viande il y a 40 ans) sur le fait de société majeur qui est l'augmentation des faits de violence.

Ceux qui ont peu voyager des pays où l'alimentation principale est végétarienne comme en Inde peuvent témoigner d'une atmosphère bien plus calme que dans nos contrées.

On recommande de manger 5 fruits et légumes frais par jour. Il ne faut pas se voiler la face et oser dire la même chose d'un ton moins courtois : arrêter de manger autant de viande !

Promouvoir le nettoyage du foie et l'alimentation pauvre en viande dans les universités de médecine plutôt que la prescription de médicaments serait d'une utilité publique qui dépasse le simple cadre de la santé. Il est vraiment saisissant de constater à quel point on est plus calme et plus clair d'esprit après un nettoyage du foie. 

Mais pour faire de pareilles recommandations il faudrait se mettre à dos l'industrie du médicament, qui a réussit à faire dérembourser l'homéopathie, ainsi que les agriculteurs.

Mais pourquoi pas, les derniers scandales sanitaires rendent possible de telles avancées, on voit qu'il devient envisageable à nouveau de vraiment enseigner l'herboristerie. Et une période électorale c'est bien le Noël de la politique non ?

Faites vos veux..

SOURCES

  • L'étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire (Andréa Moritz)
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx8.169.225) le 28 mars 2012 a 23H38
 (Visiteur)

La violence vient absolument de notre régime mais l’alimentation influence également toutes les facettes de notre personnalité, l’alimentation sculpte même notre manière de penser donc possiblement également une façon de se projeter dans un nouveau paradigme.

Les gens qui mange trop de viande sont en général plus agressifs que les végétariens (les vrais végétariens, pas ceux nourrit aux produits industriels), la nourriture industrielle rend généralement stupide c’est pour cette raison que l’alimentation est orientée industrielle et carnivore car le gouvernement ne pourrait plus gouverner si la population changeait de régime et se rendait compte alors qu’il vive dans un monde de mensonge et que leur système social et d’une bêtise à faire peur.