Accueil du site
> Santé Naturelle
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La Mélatonine pour dormir : son efficacité enfin prouvée
La Mélatonine pour dormir : son efficacité enfin prouvée
note des lecteurs
date et réactions
14 octobre 2014
Auteur de l'article
Vivéo, 27 articles (Site internet)

Vivéo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La Mélatonine pour dormir : son efficacité enfin prouvée

La Mélatonine pour dormir : son efficacité enfin prouvée

De nombreux Français prennent des somnifères et des anxiolytiques pour lutter contre leurs insomnies. Ils doivent en supporter les effets secondaires, dont la dépendance et l’accoutumance. La mélatonine, hormone sécrétée uniquement la nuit, représente une alternative très intéressante pour retrouver un sommeil récupérateur.

C’est quoi, la mélatonine ?

C’est en 1958 qu’Aaron Bunsen Lerner, un dermatologue de l’université de Yale (Etats-Unis) a découvert la mélatonine, une hormone produite naturellement par l’épiphyse (ou glande pinéale, au centre du cerveau). La sécrétion de mélatonine est inhibée en présence de lumière et stimulée lorsqu’il fait sombre. Libérée dès la tombée de la nuit pour faciliter l’endormissement, la sécrétion atteint un pic entre 2 et 5 h du matin puis diminue durant la seconde moitié de la nuit, pour préparer le réveil. D’où ses noms d’hormone du sommeil ou d’hormone de l’obscurité. En secrétant de la mélatonine, la glande pinéale « dit » au cerveau qu’il fait sombre et que c’est le bon moment pour dormir. Notre sommeil dépend de la sécrétion de mélatonine : elle entraîne la sensation de fatigue, abaisse la vigilance et nous prépare ainsi à dormir. C’est la substance régulatrice des rythmes veille/sommeil de notre horloge interne, la clé du bon sommeil !

Les Recherches sur la mélatonine

L’ensemble des synthèses et analyses publiées depuis 2001 sur les effets de la mélatonine pointe vers une réduction du temps nécessaire pour s’endormir (le temps de latence) chez les personnes souffrant d’insomnie.
Selon une méta-analyse de 9 essais, la mélatonine peut être efficace pour traiter le syndrome de retard de phase du sommeil : les personnes atteintes s’endorment vers 3 h à 6 h et se réveillent vers 12 h à 15 h.
Deux méta-analyses récentes se sont penchées sur l’efficacité de la mélatonine sur le sommeil de personnes souffrant d’insomnie. Elles en ont conclu que la prise de la mélatonine réduit le délai avant de s’endormir et augmente la qualité du sommeil.

Décision des autorités de santé européennes en 2012

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé concernant la mélatonine. Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que la mélatonine peut effectivement réduire le temps nécessaire à l’endormissement, à condition de délivrer 1 mg de mélatonine par portion et d’être pris avant le coucher.
La mélatonine a également montré un intérêt dans le sevrage des personnes dépendantes aux benzodiazépines hypnotiques (somnifères) : elle pourrait les aider à retrouver un rythme normal sans souffrir d’un état de manque.

Mieux dormir sans risque de dépendance ?

Insomnies, réveils multiples, difficultés à s’endormir… Les insomniaques et personnes souffrant de troubles du sommeil et phases de sommeil décalées représentent 20 à 30% de la population, et 70 à 85% après 65 ans.
Le stress, l’exposition trop tardive à des lumières artificielles ou celles qui ont une composante bleue comme la plupart des écrans, peuvent bloquer la sécrétion nocturne de mélatonine. La plupart des somnifères ne sont pas favorables à sa sécrétion naturelle.

Un complément alimentaire à base de mélatonine a de nombreux avantages, comparé aux somnifères classiques, à commencer par un faible risque d’effets secondaires.

Il diminue le temps nécessaire pour s’endormir sans pour autant induire de somnolence le lendemain, recadre les phases de sommeil profond et paradoxal, permettant la récupération physique et psychologique et entraînant un bien-être général. De plus, il n’entraîne aucun risque de dépendance, contrairement à des médicaments utilisés en tant que somnifères comme les benzodiazépines.

Si la mélatonine peut vous aider à mieux dormir, n’oubliez cependant pas les mesures d’hygiène de base pour éviter les insomnies : profitez de la lumière du jour en marchant quotidiennement, limitez le café ou le thé dans l’après-midi et les excitants, quels qu’ils soient (écrans, caféine…), avant de vous coucher, favorisez l’obscurité dans votre chambre durant votre sommeil.

Le post La Mélatonine pour dormir : son efficacité enfin prouvée est d'abord apparu sur Le Blog Vivéo.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Mots-clés :
Sommeil Insomnie