Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
La lumière et son sombre côté : risques pour la santé
La lumière et son sombre côté : risques pour la santé
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
28 janvier 2010 | 5 commentaires
Auteur de l'article
LC, 33 articles (Equipe de Rédaction)

LC

Equipe de Rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
33
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

La lumière et son sombre côté : risques pour la santé

La lumière et son sombre côté : risques pour la santé

Avant le petit noir du matin, au comptoir du café, de nombreuses études scientifiques montrent que le noir de la nuit est obligatoire pour rester en bonne santé. Passer trop de temps exposé à la lumière artificielle aurait des répercussions néfastes sur la santé humaine.

Quand on évoque la pollution, peu de gens pensent à la pollution par la lumière. Et pourtant, panneaux publicitaires, écrans de télévision, allées, boulevards, rues illuminés, bureaux allumés,… la lumière artificielle inonde notre monde moderne. Si elle correspond à un gaspillage énergétique et participe à la destruction de notre environnement, elle a également de nombreux effets néfastes sur la santé. Présente du soir au matin, la lumière artificielle perturbe le cycle circadien qui est lié à l’horloge interne de l’homme.

Le rythme circadien 

Le rythme circadien est en rapport avec le biorythme, le biocycle de l’homme, c’est-à-dire le rythme de ses activités au cours de la journée (son sommeil, son réveil…). D’origine génétique, il est inné et gouverné par notre horloge biologique. L’horloge interne humaine est située dans le cerveau dans une zone de l’hypothalamus nommée noyau suprachiasmatique. Le cycle circadien est lié aux processus physiologiques de l’homme. Il a des répercussions sur les processus cérébraux et la régulation du niveau d’hormones. Le stimulus principal qui régule les rythmes biologiques est la luminosité.
Une exposition constante à la lumière trouble le rythme circadien, et crée des risques pour la santé. Quels sont ces problèmes éventuels ?

Manque de sommeil et déficience immunitaire

La pollution lumineuse peut avoir pour conséquence un manque chronique de sommeil, ce qui a pour effet de diminuer la réponse immunitaire de l’organisme.

Anxiété, stress et dépression

Une exposition trop intense à la lumière provoque du stress, de l’anxiété, des dépressions et autres troubles de l’humeur selon une étude publiée par les chercheurs de l’université Vandebilt, dans le numéro d’août 2006 de Pediatric Research. Dans les pays du Nord, on a constaté que les suicides et les homicides sont plus importants durant les mois d’été quand il fait jour quasiment tout le temps, que durant les mois d’obscurité. Des travaux sur le développement des troubles de l’humeur suite à une exposition excessive à la lumière, sont également en cours.

Prise de poids

Des études réalisées sur des souris montrent que la présence constante de l’éclairage électrique a pour effet de désorganiser les cycles de température du corps ainsi que le niveau des hormones liées au métabolisme. La leptine qui régule les réserves de graisse dans l’organisme et contrôle l’appétit, de même que l’insuline qui a un effet hypoglycémiant, ont des taux élevés. Une autre étude montre que des nourrissons exposés constamment à la lumière prennent plus rapidement du poids. 

Mélatonine et cancer

Les liens entre la lumière artificielle et le taux de mélatonine sont également mis en avant par de nombreuses études. La mélatonine appelée aussi « hormone du sommeil » est une hormone produite par la glande pinéale dans le cerveau. Fabriquée pendant la nuit, elle permet de réguler les cycles de sommeil et a des propriétés antioxydantes. C’est juste avant le coucher que le taux de mélatonine est le plus élevé. On constate lors d’une exposition constante à la lumière artificielle la diminution du taux de mélatonine. Or la mélatonine joue un rôle important dans le contrôle de la production des oestrogènes. Un taux bas de mélatonine a pour conséquence une présence élevée d’œstrogènes, augmentant le risque des tumeurs liées au cancer du sein. Il apparaît que les femmes aveugles ont des concentrations élevées de mélatonine et des taux faibles de cancer du sein. La mélatonine est également importante pour empêcher le développement des cellules du cancer de la prostate. Les études montrent que de nombreux cas de cancer de la prostate ont un faible taux de mélatonine. Des recherches sont par ailleurs en cours sur le cancer colorectal.
Même si la mélatonine est présente dans certains aliments comme les noix, les noisettes, le maïs, les pommes de terre et les tomates, il vaut donc mieux privilégier le repos d’une nuit noire.

Risques pour les femmes enceintes et le bébé

Le risque de fausse couche et d’accouchement de mort né est également plus grand pour les femmes enceintes qui travaillent la nuit et sont exposées à la lumière artificielle. Dans les unités de soins intensifs des nourrissons, on a remarqué que les bébés exposés constamment à la lumière prenaient plus de temps à développer un rythme circadien.

Des problèmes de vision chez les enfants

Une exposition intensive à la lumière peut également affecter le développement visuel de l’enfant. Il y a un risque de myopie et d’autres maladies de la vue. Toutefois comme la génération actuelle passe beaucoup de temps devant l’écran de la télévision et de l’ordinateur, ces résultats doivent être confirmés.

L’écosystème

La pollution par la lumière concerne aussi la faune et la flore. L’omniprésence de la lumière perturbe tout l’écosystème. (Ce sujet sera traité dans un prochain article de notre dossier.)
 
Devenons donc des Lumières et apprenons à l’éteindre, pour à la fois préserver notre santé et faire un geste pour la planète. A l’heure du bio, il est temps de prendre en considération notre biorythme et notre biocycle, si on veut être citadin et circadien !
L.C Journaliste pour CareVox

SOURCES

  • http://www.sciencedaily.com/releases/2009/10/091026225744.htm
    http://en.wikipedia.org/wiki/Light_pollution
    http://www.britastro.org/dark-skies/health.html
    http://www.starrynightlights.com/lightpollution/light_pollution_and_human_health.html
    http://environment.about.com/od/pollution/a/light_pollution.htm http://generalmedicine.suite101.com/article.cfm/effects_of_light_pollution_on_human_health
    http://ehp.niehs.nih.gov/docs/2009/117-1/focus-abs.html
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par zergotine (IP:xxx.xx8.227.15) le 29 janvier 2010 a 20H27
zergotine (Visiteur)

Comment peut-on écrire d’autant de bêtises ? L’été je me sens mieux que l’hiver, grâce à une lumière jamais égalée : le soleil ! Evidemment si l’on reste nu au soleil des heures durant ... on attrape des coups de soleil, voire de graves brûlure, pire un cancer au bout de plusieurs années... Mon meilleur mois l’hiver : Décembre, grâce à la magie des illuminations de noël qui rendent la ville, les arbres plus féériques, plus gaies !

Vive la fée électricité !

0 vote
(IP:xxx.xx9.234.205) le 14 mars 2013 a 16H01
 (Visiteur)

stupide ou de mauvaise foi ? ils vous parlent de l’excès d’exposition à la lumière ARTIFICIELLE ! ceci dit trop de coups de soleil tue aussi (mélanome) !

0 vote
par extralucide (IP:xxx.xx8.211.108) le 31 janvier 2010 a 23H49
extralucide (Visiteur)

Complètement d’accord avec toi, Zergonine. D’ailleurs Carevox a participé à la politique de peur due au H1N1. De plus, ils s’aiment pas du tout la critique car il possèdent la connaissance ultime

0 vote
par ralebol (IP:xxx.xx6.188.130) le 30 mai 2011 a 06H39
ralebol (Visiteur)

Juste pour les deux commentateurs d’avant. Il s’agit ici de la lumiére artificielle, donc le soleil qui est une lumiére naturelle n’est pas concerné. Deuxiemement, la lumiére artificielle pertuberai le sommeil. vous passez vos nuits en plein soleil, vous ? Alors que sous l’éclairage public, ce peut être possible. J’écris ça, mais je doute que vous me lisiez un jour

0 vote
par youyou (IP:xxx.xx9.110.199) le 4 octobre 2012 a 22H50
youyou (Visiteur)

Je viens de repredre un travail de bureau aprè dix as en plein air. La moitié des bureaux sont quasi e lumiere artificielle, tres faible eclairage naturel. E deux jours, effet radical : sesatio d’etouffemet, angoisse, debut de creve, depression express (crise de larme). Apres quelques jours de plus ca se calme mais j’ai la haine contre l’architecte ! Merci pour vos infos, je ne me détruirai pas la santé pour le boulot. Si y a des spécialites du sujet, des diagostics, je suis preneuse.