Accueil du site
> Santé Naturelle > Les Actus
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’influence lunaire sur notre sommeil
L'influence lunaire sur notre sommeil
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
2 septembre 2014 | 1 commentaires
Auteur de l'article
 Réseau Morphée, 84 articles (Association)

Réseau Morphée

Association
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
84
nombre de commentaires
0
nombre de votes
9

L’influence lunaire sur notre sommeil

L'influence lunaire sur notre sommeil

À l’origine de nombreux mythes et légendes, la lune – surtout lorsqu’elle est pleine – suscite de nombreuses interrogations quant à son influence sur notre comportement et notre physiologie. C’est un soir de pleine lune que des chercheurs décidèrent de se pencher sur la question concernant notre sommeil. Son influence, malgré de nombreuses controverses, semble réelle et avérée.

C’est en Suisse, au centre de Chronobiologie de l’hôpital psychiatrique de l’Université de Bâle, une nuit de pleine lune, que des chercheurs décidèrent d’assouvir leur curiosité : les cycles lunaires ont-ils une influence sur le sommeil ?

Pour répondre à cette question, ils reprirent les résultats d’une étude menée entre 2000 et 2003 sur une trentaine de personnes, toutes bons dormeurs.

Toute subjectivité peut ainsi être écartée car les recherches portaient sur les différences de sommeil selon le genre et l’âge. Le résultat fut significatif.

Quelques jours autour de la pleine lune notre sommeil se trouve modifié :

- Le sommeil profonddiminue de 30%

- Notre activité cérébrale ne diminue pas suffisamment

- Nous mettons 5 minutes de plus à nous endormir

- Et nous dormons 20 minutes de moins

Il ne s’agit pas ici de l’influence de la lumière de la lune, puisque ces recherches ont été faites en laboratoires, à l’abri de tout facteur externe.

Les examens sanguins ont dévoilé une baisse de la production de mélatonine, l’hormone qui joue un rôle crucial dans le cycle veille-sommeil. C’est elle qui nous facilite l’endormissement et nous prépare au réveil.

Si l’influence lunaire est prouvée, les chercheurs s’interrogent sur l’existence d’une horloge interne circalunaire, au même titre que l’horloge circadienne (basée sur 24h).

Autre interrogation, doit-on considérer que les soirs de pleine lune, les sujets de l’étude ont été exposés à plus de lumière le temps de venir jusqu’au laboratoire ?

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sommeil
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx1.213.91) le 3 septembre 2014 a 15H30
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Merci pour cet article original.....je pense également que certaines personnes peuvent être sujettes plus que d’autres à la lune.