Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’hortithérapie : quand le jardin soigne
L'hortithérapie : quand le jardin soigne
note des lecteurs
date et réactions
4 août 2011
Auteur de l'article
brunetisa, 73 articles (Auteur Web)

brunetisa

Auteur Web
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
73
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’hortithérapie : quand le jardin soigne

L'hortithérapie : quand le jardin soigne

Les jardins ne sont plus seulement faits pour cultiver des fleurs ou des légumes. Depuis quelques années, ils servent de thérapie. Ils aident certains malades à aller mieux.

Les bienfaits du jardinage et du jardin

Si vous pratiquez le jardinage régulièrement, vous savez que c’est un bon anti-stress. Il permet de se sentir mieux et de retrouver son calme.

Le jardinage aide aussi à développer sa créativité et redonne confiance en soi : quand vos fleurs et vos légumes poussent, vous vous rendez compte que vous êtes capable de faire de belles choses.

Le jardinage permet de faire fonctionner tous les sens.

Le jardin peut redonner l’envie de s’investir dans un projet.

Il permet également de faire du sport. Eh oui, quand on jardine, on dépense des calories.

Mais le jardinage peut être bien plus que ça pour les personnes qui souffrent d’un handicap moteur ou mental.

 

Les personnes visées par l’hortithérapie

L’hortithérapie s’adresse aux personnes à mobilité réduite. Cela leur permet de sortir, de prendre l’air, de se promener dans la nature, de travailler de leurs mains, de développer leur créativité, de rompre leur isolement, de s’ouvrir aux autres. Elles se sentent plus épanouies.

Elle peut s’adresser aussi aux malades d’Alzheimer. Le jardinage leur permet de sortir de leur isolement, de destresser, de se socialiser, de faire travailler leur mémoire et leurs gestes.

L’hortithérapie s’adresse aussi aux autistes, aux enfants handicapées…

Les personnes âgées qui souffrent d’isolement ou de problèmes d’arthrose, peuvent aussi bénéficier des jardins thérapeutiques. Cela leur permet de faire de l’exercice, de marcher, de bouger même doucement. Il les aide aussi à retrouver leur vie d’avant. Bien souvent, ces personnes âgées ont jardiné dans le passé. Elles retrouvent un endroit familier. Elles se sentent plus sécurisées.

Enfin, l’hortithérapie s’adresse aussi aux personnes rejetées par la société. Elle leur permet de se resocialiser et de retrouver le goût du travail.

 

Les aménagements du jardin thérapeutique

Pour que le jardin thérapeutique soit accessible à tous, il est nécessaire de faire des aménagements adaptés à chacun.

Par exemple, pour les personnes handicapées ou âgées, des bacs surélevés sont bien adaptés. Des allées larges et bien aménagées sont également nécessaires.

Des lieux de repos, comme des bancs à l’ombre, seront les bienvenus. Ils permettent le repos mais permettent également de contempler le jardin, la nature en pleine activité.

Pour les personnes souffrant d’un handicap mental, des signalétiques simples seront disposées sur le parcours, pour que le malade puisse s’orienter et ne soit pas perdu dans le jardin, ce qui causerait un traumatisme.

Le jardin ne sert pas seulement à nourrir. Il sert aussi à embellir la vie dans tous les sens du terme. C’est un allié-santé à découvrir au plus vite.

Brunet Isabelle http://www.katisa-editions.com Ebooks et articles gratuits sur le développement personnel, le business et la santé au naturel

POST-SCRIPTUM

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...