Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’échinacée : stimulez vos défenses immunitaires !
L'échinacée : stimulez vos défenses immunitaires !
note des lecteurs
date et réactions
18 novembre 2011
Auteur de l'article
BelleAuNaturel, 7 articles (Site internet)

BelleAuNaturel

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
7
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’échinacée : stimulez vos défenses immunitaires !

L'échinacée : stimulez vos défenses immunitaires !

Idéale pour combattre les infections hivernales, l’échinacée est à prendre en début de symptômes comme le rhume, syndrôme grippal, etc. car elle stimulera vos défenses immunitaires contre les microbes.

Provenant à l’origine d’Amérique du Nord, avant de s’implanter en Europe, l’Echinacée est une plante prisée, depuis des siècles, par les Amérindiens pour traiter de nombreux troubles de santé.

Il existe 9 espèces d’échinacées mais seules 3 sont plus connues et utilisées en phytothérapie : Echinacea Angustifolia, Echinacea Purpurea et Echinacea Pallida.

En fonction de la variété, seront utilisées les racines ou les parties aériennes pour leurs vertus thérapeutiques.
Vous trouverez le plus fréquemment les variétés purpurea et angustifolia qui sont les plus utilisées.
 
Dans le temps, l’arrivée dans antibiotiques dans le commerce avait fait un peu tombé cette plante en désuétude. Mais, aujourd’hui l’échinacée connait un regain d’intérêt au regard de son action reconnue efficace sur les infections et surtout vu le développement de résistance de certains micro-organismes aux antibiotiques classiques.
 
Réputé en premier lieu pour réduire la durée et la gravité des symptômes du rhume (nez qui coule, gorge irritée, congestion, mal de tête, frissons…), l’échinacée va, de manière générale, être formidable renforcer le système immunitaire et prévenir les infections des vois respiratoires supérieures, du nez, de la gorge ou encore du larynx. C’est donc une plante santé par excellence en hiver.
 
Les thérapeutes en médecine naturelle recommandent donc la prise d’échinacée dans toutes ces affections fréquentes en période de froid :
  • Rhume
  • Laryngite
  • Pharyngite
  • Sinusite
  • Grippe saisonnière
L’échinacée va permettre de les prévenir et réduire leur durée et l’intensité des symptômes si l’infection est déja manifeste.
On va, par ailleurs, recommander l’échinacée dans d’autres troubles tels que :
  • Les infections urinaires
  • Les inflammations cutanées (plaies qui guérissent mal)
  • Les effets indésirables de la chimiothérapie et de la radiothérapie
  • Les ulcères chroniques
Ces indications sont toutes confirmées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
 

Comment utiliser l’échinacée ?

 
En usage interne, l’échinacée peut s’utiliser sous diverses formes : extraits, capsules, infusions/decoction, teinture, jus frais…
En usage externe, l’échinacée pourra s’appliquer sur la peau, sous forme d’onguent ou de crème, pour cicatriser les blessures et inflammations.
 
>La posologie recommandée
En prévention : Les professionnels recommandent de prendre l’équivalent de 1g de plante, en une prise par jour durant le repas. Pour une cure, 2 options :
- En prendre du lundi au vendredi et laisser le système immunitaire se reposer le week-end (moins de risque de contagion)
ou
- Faire une cure de 2 à 3 semaines par mois durant l’hiver, en laissant donc au moins une semaine de repos aux défenses naturelles.
En traitement : Il faut prendre l’échinacée dès les premiers signes d’infections. Le nez qui commence à couler, la voix qui s’enroue…vite il est encore temps de commencer sa cure.
Dans ce cas, le dosage peut aller de 1 à 3 prises par jour en fonction de l’intensité des symptômes.
Toutefois, pour un traitement de choc, de nombreux thérapeutes recommandent de prendre une « dose de charge » en allant jusqu’à 3 prises de 1g de racine d’échinacée aux repas pendant les premiers jours de traitement. Si vous utilisez un extrait liquide (teinture) considerez 40 à 50 gouttes pour un adulte et 10 à 15 gouttes pour un enfant, à prendre 3 fois par jour dès les tous premiers signes.
Ensuite, vous diminuerez ce dosage à une prise dès qu’une amélioration sera ressentie et cela jusqu’à la disparition totale des symptômes d’infection respiratoire ou revenir dans le cadre d’une cure de prévention comme indiqué plus haut si vous êtes dans cette optique.
Référez-vous à la notice selon votre produit et prenez conseil auprès de votre médecin traitant.
Astuce :
Notez que l’association de l’échinacée avec de la propolis (qui riche en flavonoïdes, stimule aussi les défenses immunitaires contre les virus) optimiserait votre traitement pour des effets plus concluants et rapides sur les petits maux du froid ! ;)
 

Des précautions à prendre ?

Certains scientifiques avanceraient qu’il serait préférable de ne pas traiter avec de l’échinacée :
- Les enfants sujets aux otites
- Les personnes asthmatiques ou allergiques aux plantes de la famille des astéracées (famille de la marguerite)
- Par précaution, les femmes enceintes ou allaitantes et personnes suivant un traitement médical lourd
Il est aussi recommandé de ne pas prendre de l’échinacée plus de 8 semaines consécutives pour ne pas trop stimuler le système immunitaire et créer un effet de tolérance, même si cette thèse a été récemment contestée.
 
 

Où en trouver ?

Vous trouverez de l’échinacée dans tous les magasins spécialisés sur les compléments alimentaires, rayons diététiques classiques bien fournis et sur Internet. Préférez toujours l’échinacée en capsules ou extrait liquide d’autant que se sont les formes les plus efficaces et pratiques à utiliser (évitez les comprimés, ampoules…) et la variété angustifolia dans les capsules.
En prévention, nous vous recommandons aussi l’Echinacée-Propolis.
 
Vous utilisez déjà l’échinacée, partagez votre avis sur son efficacité !
Beauté,Bien-être…et Conso Eco-Chic!
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions