Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’eau, vitale pour notre organisme
L'eau, vitale pour notre organisme
note des lecteurs
date et réactions
6 avril 2010 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Rim, 51 articles (Medecin)

Rim

Medecin
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
51
nombre de commentaires
14
nombre de votes
1

L’eau, vitale pour notre organisme

L'eau, vitale pour notre organisme

L’eau est un élément essentiel pour notre organisme, constituant 60% de la masse corporelle d’un adulte et 75% de celle d’un nourrisson. Des déperditions hydriques naturelles (en absence de maladie : fièvre, diarrhée, vomissements, brûlures, etc.) se font quotidiennement.

En effet chaque jour un adulte à l’état sédentaire perd en moyenne 2.5 litres d’eau. Une partie seulement est apportée par les aliments, correspondant à 0.7 litre. Une petite quantité est fabriquée par notre organisme, résultant de réactions chimiques ; cette quantité est estimée à 0.3 litre. Afin de compléter nos besoins hydriques l’OMS conseille de boire 1.5 litre d’eau (chez un adulte sédentaire vivant dans un climat tempéré). Le besoin d’apport hydrique augmente avec la température, les modes de déperdition, l’activité physique…

L’eau minérale naturelle est la catégorie d’eau la plus contrôlée. En effet les eaux minérales ne subissent aucun traitement. Elles sont contrôlées quotidiennement et de ce fait doivent obéir à des critères de qualités supérieurs à ceux des eaux de robinet (traitées). Cette eau vient toujours d'une source souterraine. Elle ne subit aucun traitement. La protection naturelle est obligatoire et des contrôles sanitaires stricts sont fréquents et réguliers. La composition de l'eau minérale naturelle est stable avec le temps. Enfin, contrairement à l'eau de source, de carafe ou du robinet cette eau est reconnue par la science pour ses vertus.

Boire de l’eau minérale permet d’apporter, contrairement à l’eau du robinet et à l’eau de carafe, un cocktail de minéraux et d’oligoéléments indispensables à notre corps. Pour le magnésium par exemple, 77% des français ont des apports insuffisants malgré une alimentation « correcte ». Le déficit en calcium est également constaté et devient un problème avec l’âge, constituant un facteur de risque pour la santé ostéo-articulaire. Certaines eaux sont plus riches que d’autres en magnésium, en calcium, en bicarbonates… en fonction de ses besoins on peut ainsi s’orienter dans le choix de l’eau.

Mais le prix des eaux minérales reste excessivement élevé par rapport aux eaux de source, à l’eau de carafe et surtout par rapport à l’eau du robinet. Faisons le calcul. On consomme tous (ou presque) des compléments alimentaires ou des oligoéléments afin de combler certains déficits. Un déficit en magnésium et/ou de calcium par exemple est retrouvé chez la grande majorité des adultes. Ce déficit est beaucoup plus prononcé avec l’âge. Les traitements de substitution sont indispensables et coûtent chers. En plus, pour beaucoup, ils ne sont pas remboursés.

En buvant 1.5 litre d’eau minérale riche en magnésium ou en calcium, on paye le prix de l’eau certes, mais on réduit notre consommation de compléments alimentaires. On consomme ainsi une « bonne » eau (il faut avouer que le goût de l’eau du robinet n’est pas toujours excellent, sans parler de certaines eaux « imbuvables » à cause de l’odeur du chlore ajouté pour des questions de sécurité sanitaire). En faisant le calcul sur un mois on s’aperçoit que les coûts d’une eau saine et agréable à boire n’est pas aussi élevé qu’on pouvait le croire.

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par Gérôme ETTZEVOGLOV (IP:xxx.xx6.49.127) le 15 février 2014 a 13H39
Gérôme ETTZEVOGLOV, 6 articles (Hypnothérapeute)

Un article très clair et bien écrit. Merci de ces précieuses informations qui, dorénavant coulent de source. ;) Gérôme ETTZEVOGLOV