Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’AP-HP construit son premier bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale
L'AP-HP construit son premier bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale
note des lecteurs
date et réactions
21 mai 2012 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Le Webzine de l'AP-HP, 323 articles (AP-HP)

Le Webzine de l’AP-HP

AP-HP
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
323
nombre de commentaires
0
nombre de votes
20

L’AP-HP construit son premier bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale

L'AP-HP construit son premier bâtiment certifié Haute Qualité Environnementale

L’AP-HP construit son premier bâtiment certifié « Haute Qualité Environnementale » au sein du Groupe hospitalier la Pitié-Salpêtrière (AP-HP). Ce bâtiment abritera un pôle de référence dans les domaines de l’endocrinologie, du métabolisme, de la diabétologie, de la nutrition et de la médecine de la reproduction. Ce projet permettra de regrouper les activités médicales et de recherche de plusieurs services actuellement dispersés sur le site de cet établissement.

Cette opération est réalisée via un Bail Emphytéotique Hospitalier – partenariat public-privé – signé à l’issue d’un dialogue compétitif. Ainsi, l’AP-HP a délégué à Genecomi et Bouygues Bâtiments le financement, la conception, la construction et la maintenance du bâtiment pendant 28 ans. A l’issue de cette période, l’AP-HP rentrera en pleine possession de l’ouvrage.
 
Crée à l’initiative de la Mission Nationale d’Appui à l’Investissement Hospitalier (MAINH) et de la Caisse des Dépôts, développé par Certivéa, le Référentiel « Etablissements de santé » s’inscrit dans le cadre de la certification NF Bâtiments Tertiaires-Démarche HQE®. Il est précisément adapté aux contraintes, aux problématiques et au fonctionnement des établissements de santé. Il distingue des bâtiments dont les performances environnementales correspondent aux meilleures pratiques actuelles. Cette certification concerne les phases de programmation, de conception et de réalisation des ouvrages. Elle s’appuie sur un référentiel bâti autour des 14 cibles de la démarche HQE, chacune d’entre elles ayant été analysée en tenant compte simultanément de l’impact environnemental du bâti et des risques sanitaires.
 
Dès l’origine du projet, des réunions de travail sous le pilotage du Service de la Maîtrise d’Ouvrage du siège ont associé l’architecte Michel Remon, l’entreprise Bouygues les équipes techniques et médicales du Groupe Hospitalier la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), permettant ainsi de valider le profil environnemental précis du bâtiment autour des 14 cibles. Cinq cibles seront au niveau Très Performant, alors que le référentiel n’en exige que trois : relation du bâtiment avec son environnement, chantier à faible impact environnemental, maintenance et pérennité des performances environnementales, le confort hygrothermique et la qualité sanitaire des espaces.
 
Le permis de construire a été obtenu le 12 juillet 2011 et les travaux de terrassement et de dépollution du terrain ont démarré le 16 août 2011. Cet ouvrage d’une surface utile de 10 000m2, d’une capacité de 130 lits et places, accueillera 60 000 consultations par an, et ses premiers patients en février 2014.
Le bâtiment s’organise verticalement par pôle médical et horizontalement par typologie d’activité : laboratoires de recherche et hospitalisation conventionnelle dans les niveaux supérieurs, hôpital de jour au 2ème étage, éducation thérapeutique et explorations fonctionnelles au 1er étage, consultations au rez-de-chaussée, parking et locaux techniques aux sous-sols.
 
Le bâtiment a été conçu pour que la température des locaux n’excède pas 28° pendant plus de 30 heures dans l’année sans recours à la climatisation, grâce à la conception de l’édifice et au choix des matériaux de façade. Pour s’assurer de ce niveau de confort, les études thermiques ont été réalisées avec les données météorologiques caniculaires de l’été 2003. 1 250m² de terrasses végétalisées en toiture et dans le patio seront également mises en œuvre. Le projet a également été conçu de manière à faciliter l’entretien et les opérations de maintenance, sans gêne pour les patients et le service hospitalier.
 
L’AP-HP se félicite de pouvoir offrir à ses patients dans un environnement sain et confortable, un nouveau bâtiment conçu selon les principes d’une architecture bioclimatique, écologique et économique. Cette opération a d’ores et déjà obtenu le passeport environnemental mise en place par Certivéa avec la mention « Excellent ».

SOURCES

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Environnement
Commentaires
0 vote
par Pierre (IP:xxx.xx6.234.111) le 8 août 2013 a 16H05
Pierre (Visiteur)

Superbe, Sincèrement, je trouve que l’ensemble des grands bâtiments publics et privés devraient s’inspirer de ce type de conception. Je suis moi-même climaticien et il existe beaucoup de techniques en matière d’isolation et de ventilation qui permettent d’aboutir à de très bons résultats pour avoir un air frais en permanence sans dépenser trop en énergie. Ne serait-ce que l’utilisation d’un puits canadien, il y a des potentiels, surtout sur de tel bâtiment. Pierre du site http://www.installateur-climatisation.fr/