Accueil du site
> Dossiers > Japon et Crise Nucléaire
Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
L’accident de Fukushima pourrait être plus grave que celui de Tchernobyl
L'accident de Fukushima pourrait être plus grave que celui de Tchernobyl
catégorie
note des lecteurs
date et réactions
18 mars 2011 | 12 commentaires
Auteur de l'article
Patrick Rollo, 495 articles (Rédacteur)

Patrick Rollo

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
495
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

L’accident de Fukushima pourrait être plus grave que celui de Tchernobyl

L'accident de Fukushima pourrait être plus grave que celui de Tchernobyl

« A Tchernobyl, l’accident a porté sur un seul réacteur. A Fukushima, il y a potentiellement six réacteurs dangereux. (...) La radioactivité totale qui pourrait être dégagée de la centrale de Fukushima est plus importante que celle de Tchernobyl ». En répondant aux questions des internautes, Pierre Le Hir, journaliste chargé des questions scientifiques au "Monde", a apporté des éclaircissements qui devraient pour le moins inciter à la prudence. De son côté Patrick Gourmelon, directeur de la radioprospection de l’homme à l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), a estimé que la catastrophe nucléaire « est déjà une réalité en termes d’ingénierie, mais pas encore perceptible en terme sanitaire ». « Nous évoluons encore dans l’inconnu » résume Malcolm Grimston, spécialiste britannique de l’énergie nucléaire.

Les autorités japonaises estiment que le pire a été évité à la centrale de Fukushima, mais les risques de rejets radioactifs demeurent importants. Et les experts internationaux insistent sur la situation très instable du complexe nucléaire. En constatant la fusion partielle des cœurs de trois réacteurs, et l’ébullition de deux piscines de stockage de combustible usé, William Nuttall, professeur à l’Université britannique de Cambridge, estime que «  l’humanité n’a pas vécu une telle semaine depuis 25 ans et la catastrophe de Tchernobyl… mais c’était quand même pire à l’époque ».

Légèrement moins optimiste, Olivier Gupta, directeur adjoint de l’Autorité de sûreté nucléaire française (ASN), insiste sur «  la gravité de la situation actuelle, avec des informations très imprécises nous parvenant du Japon ». En l’absence de données sûres, les experts ont tout de même pu réaliser une projection des retombées en cas de fusion totale du deuxième réacteur. Ainsi, passé un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale, les doses radioactives auxquelles pourraient s’exposer l’être humain serait inférieures à la barre des 100 millisieverts (mSv) pour la tyroïde et sous les 10 mSv pour l’ensemble de l’organisme.

Patrick Gourmelon, qui rappelle qu’ « terme médical, il est admis qu’en dessous de 100 mSv, la dose est faible, qu’elle est très faible en dessous des 10 mSv et négligeable en dessous de 1 mSv » juge ainsi que l’agglomération de Tokyo serait relativement épargnée, devant affronter des doses qui seraient globalement inférieures à 0,1 mSv. Dans l’hypothèse d’un scénario de gravité moyenne, les scientifiques s’accordent pour dire que les retombées radioactives resteraient inférieures à celles provoquées par les essais nucléaires réalisés dans les années 50 et 60.
 

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
6 votes
par bugg (IP:xxx.xx4.76.173) le 19 mars 2011 a 10H17
bugg (Visiteur)

Un site pour en apprendre un peu plus que cet article(c’est pas dur...), des faits et des chiffres sur un site de l’organisation indépendante CRIIRAD : Un peu plus brut de forme mais tellement plus de détails que l’on comprend, et qui apportent vraiment une vue de ce qui se passe au Japon en ce moment en terme de nucleaire.

http://www.criirad.org/

et en particulier dans le dossier Japon : http://www.criirad.org/actualites/d... Bonne lecture a tous

9 votes
par pale espoir (IP:xxx.xx0.50.160) le 19 mars 2011 a 13H47
pale espoir (Visiteur)

Malheureusement l être humain se lance dans une bataille perdue d’avance car il ne maîtrise pas du tout la puissance du Nucléaire et incontournable ment ce qui arrive a nos amis, arrivera chez nous avec les conséquences que l’on connait , les énergies renouvelables moins préjudiciables a la santé seraient l’alternative idéale mais bien sur moins rentables pour certains . !!!!!!

8 votes
par JLG47 (IP:xxx.xx5.200.40) le 19 mars 2011 a 19H05
JLG47 (Visiteur)

Est-il nécessaire de se lancer dans des spéculations aussi sinistre qu’hasardeuses ? Que savez-vous de la situation sur place ? Le Japon fait actuellement face à une CATASTROPHE NATURELLE qui a fait des dizaines de milliers de victimes. Le savoir faire des hommes en a sauver des centaines de milliers d’autres grâce aux constructions parasismiques. L’accident nucléaire (ce n’est que cela pour le moment) n’en a probablement fait que quelques unes, tout au plus quelques dizaines. La démesure des propos n’est pas à la hauteur de la situation. En l’absence d’informations crédibles, toute supputation est indécente. Il faut cesser de considérer l’information officielle comme systématiquement suspect. Au surplus, les analystes ne sont pas aussi pessimistes que le titre raccoleur. "Ainsi, passé un rayon de 20 kilomètres autour de la centrale, les doses radioactives auxquelles pourraient s’exposer l’être humain serait inférieures à la barre des 100 millisieverts (mSv) pour la tyroïde et sous les 10 mSv pour l’ensemble de l’organisme. "

5 votes
par prout (IP:xxx.xx8.162.62) le 19 mars 2011 a 19H20
prout (Visiteur)

"Il faut cesser de considérer l’information officielle comme systématiquement suspect".

Bon, d’abord, c’est "suspecte", et pour y répondre en termes clairs :

Ahahahahaha j’aime votre naïveté, c’est rafraîchissant !

 ;)

4 votes
par benbarek (IP:xxx.xx0.44.25) le 19 mars 2011 a 20H46
benbarek (Visiteur)

prout ta remarque ne vaut pas un pet de lapin !

4 votes
par Eric33 (IP:xxx.xx1.170.102) le 20 mars 2011 a 14H12
Eric33 (Visiteur)

"Il faut cesser de considérer l’information officielle comme systématiquement suspect."

Comment faire lorsque l’on voit la langue de bois des officiels japonnais depuis le début de l’affaire ? Et maintenant d’annoncer que la centrale sera définitivement fermée alors que tout le monde le sait vu que la zone ne sera plus jamais accessible par le commun des mortels avant des dizaines d’années voir un siècle à cause de la radio activité environnante, on se fout du monde !

8 votes
par Innocent (IP:xxx.xx1.121.40) le 19 mars 2011 a 23H00
Innocent (Visiteur)

Il se pourrait bien que la situation se stabilise et puisse être maîtrisée. Quelle déception pour les verts.... !

4 votes
par Eric33 (IP:xxx.xx1.170.102) le 20 mars 2011 a 14H14
Eric33 (Visiteur)

maitrisée ? laissez moi rire la zone ne sera plus vivable pendant des décennies réveillez vous un peu !

5 votes
par jujube05 (IP:xxx.xx6.204.166) le 20 mars 2011 a 06H47
jujube05 (Visiteur)

tchernobyl n’a pas servi de leçon à cette flore d’intelligent qui manipulent ces matières dangeureuses,ils jouent avec la vie des autres nous empoisonnent ils n’ont pas la maitrise de rien,mais continuent à faire comme si tout etait normal,la terre agricole est polluée par des poisons pour la surproduction,l’air est pollué par des produit dont ils n’ont pas la moindre idée des conséquences future sur les populations,mais je pense que cela n’est pas leurs pricipal soucis,la nature démontre avec ces catastrophes la fragilité de leur résonnement,on pense à tout,sauf à l’éssentiel. !!

2 votes
par ezetrol (IP:xxx.xx4.110.167) le 20 mars 2011 a 23H29
ezetrol (Visiteur)

OUI peut-être. j’ai une question : avez-vous comparé les 2 explosions de la centrale. La première me semble classique, nuage de fumée normale. Une explosion liée à de l’hydrogéne, du gaz, ou de la dynamite ... La deuxième me paraît étrange : au vu de la taille des bâtiments, la forme de la fumée ressemble un peu à un champignon suivant l’explosion d’une bombe atomique. La fumée s’élève très vite à la verticale. pour se rendre compte, il faut mesurer le temps en seconde et comparer les hauteurs en utilisant comme échelle la taille des pylones blanc qui sont plus haut que les bâtiments.

Ma question est la suivante : y-a-t-il eu un mécanisme de réaction comme dans une bombe atomique ? Je pense que cela pourrait être une partie de la matière fissile qui se serait comportée comme une petite bombe atomique. d’autant plus que le combustible du réacteur trois était du MOX (contenant un peu de plutonium). Dans ce cas tout le combustible du réacteur 3 a été vaporisé dans l’atmosphère (contrairement à Tchernobyl ou le combustible avait fondu donc des rejet plus "limités").

Cela serait inquiétant : une simple centrale nucléaire pourrait se transformer en bombe atomique. On nous dit habituellement que le risque principale d’une centrale atomique, c’est la fusion.

pour ceux qui se sentent d’anlyser les images.

première explosion : http://www.youtube.com/watch?v=nWow...

deuxième explosion (réacteur 3) : http://www.youtube.com/watch?v=90BI... http://www.youtube.com/watch?v=bjSp...

Des explosions atomique (pour rappel : les matériaux utilisés ne sont pas tout à fait les mêmes.) http://www.dailymotion.com/video/xm... http://www.dailymotion.com/video/x3...

Si quelqu’un de plus sérieux que moi peut bosser le sujet et donner son avis, cela serait bienvenue

2 votes
par Pierrot (IP:xxx.xx6.57.26) le 22 mars 2011 a 21H56
Pierrot (Visiteur)

A ce jour : 22 mars, l’IRSN a publié le "terme source" de l’ensemble des émission de radionucléides depuis le séisme. Nous observons que cela représente de 1 à 10 % des émissions de Tchernobyl selon les nucléides. Cela s’explique aisemment car à Tchnobyl l’excursion de puissance avait expulsé à très haute altitude une partie importante de l’inventaire du coeur. A Fukushima, il ne s’agit que de panaches intermittents de vapeur d’eau contenant des nucléides volatils, effectués par l’exploitant pour dépressuriser la cuve du réacteur. Rien à voir.

0 vote
par zazounette (IP:xxx.xx9.132.140) le 27 mars 2011 a 22H38
zazounette (Visiteur)

moi ce que je pense c’est que l’on ne sais pas tout sur cet accident nucléaire, en tout cas cela va engendrer beaucoup de catastrophes, les poissons parcourent les mers,les terres vers le japon ne seront plus cultivables, donc pénurie alimentaire, oui je vois quand meme un scénario castastrophe sans etre pésimiste, pour ce qui s’agit du nuage radioactif passer sur la france, a nous de faire attention car il ne faut pas affoler la population, triste réalité . Jusqu’ou peut aller l’etre humain en terme d’avancer technologique comme les centrales nucleaire grosse bombe a retardement,on peut dire comme la chanson elle pleure , elle pleure ma planete.