Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Insomnie : quelques trucs…
Insomnie : quelques trucs…
note des lecteurs
date et réactions
16 février 2016
Auteur de l'article
Pleine santé naturelle, 21 articles (Rédacteur)

Pleine santé naturelle

Rédacteur
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
21
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Insomnie : quelques trucs…

Insomnie : quelques trucs…

Comme il peut être frustrant de ne pas trouver le sommeil. De se retourner constamment dans son lit, la nuit, en sachant que chaque seconde qui passe est une seconde de moins consacrée au repos et à la régénération.
L’insomnie est un problème franchement courant de nos jours dans nos sociétés modernes. Il existe bien quelques solutions populaires telles que compter les moutons et peut-être avez-vous déjà essayé mais aujourd’hui, je vais vous exposer quelques solutions naturelles de base qui au long cours devraient vous aider à retrouver le sommeil pour de bon.

 

Les bonnes habitudes d’hygiène de vie

La chambre à coucher est avant tout un lieu où on y dort. Aussi, idéalement, on ne devrait y trouver qu’un lit. Autant dire que la télévision, même quand elle est éteinte, constitue un élément perturbateur à la survenue de l’endormissement.

Essayez de vous mettre au lit quand vous êtes suffisamment fatigué et tombez de sommeil. Si jamais vous n’arrivez pas à vous endormir, levez-vous et faites autre chose. Ainsi, avec le temps votre cerveau associera le lit avec la seule et unique idée d’y dormir.

Établissez une routine consistant à aller au lit à la même heure chaque soir, y compris le week-end (important). Il s’agit de rééduquer votre horloge biologique a préparer votre corps pour le sommeil autour de l’heure du coucher.

Vous avez peut-être des difficultés d’endormissement à cause d’une multitude d’idées qui fusent sans cesse dans votre tête. Essayez dans ces cas-là de compter les moutons en les visualisant d’une autre couleur que leur couleur naturelle, à savoir le blanc. Les visualiser avec une mauvaise couleur mobilisera le côté créatif de votre cerveau et incitera votre esprit à ne plus focaliser sur les pensées qui vous empêchent de dormir.

Évitez de boire du café en soirée, je sais que ça paraît évident. Par contre, on oublie souvent que le chocolat, qu’il peut être apaisant de manger, contient de la caféine. Il en est de même pour certains analgésiques (antidouleurs).

On peut être éventuellement tenté par un petit verre d’alcool pour apaiser les tensions, évacuer le stress et préparer ainsi l’organisme à l’endormissement. Bien que l’alcool entraîne de la somnolence, il affectera la qualité du sommeil ne garantissant en rien que vous passerez une nuit réparatrice.

Le soir, après le repas, créez une atmosphère relaxante. Vous pouvez par exemple vous éclairer à la bougie et d’ailleurs je vous le recommande car la faible intensité lumineuse stimulera la production de mélatonine, la fameuse hormone du sommeil, facilitant ainsi votre endormissement. Vous pouvez également prendre un bain chaud dans lequel vous aurez versé au préalable quelques gouttes huile essentielle d’orange douce afin de vous relaxer et d’évacuer les tensions.

Vous pouvez boire une boisson chaude une heure avant l’heure du coucher car la chaleur amène la détente et la relaxation. Pourquoi une heure ? Parce que vous aurez le temps de passer aux toilettes avant de vous coucher, ce qui permettra d’éviter un réveil nocturne pour vous y rendre.

Envisagez d’avoir une activité physique régulière et quotidienne. L’exercice physique, de nombreuses études l’ont montré, favorise le sommeil. Par contre, assurez-vous d’avoir cessé votre séance de sport à 20 heures, sans quoi vos niveaux de cortisol seront trop élevés et perturberont la venue du sommeil. D’ailleurs, à ce sujet, l’intensité de l’exercice physique doit être de légère à modérée, sous peine de renforcer votre état d’éveil et d’entraver ainsi un endormissement dans les règles de l’art.

Le soir, évitez les stimulations comme la sonnerie qui indique l’arrivée d’un nouveau message ou d’un e-mail. Dans cet esprit, vous n’êtes pas non plus obligé(e) de répondre à cette sollicitation sur le champ. Elle peut tout à fait attendre demain. Vous pouvez d’ailleurs progressivement prévenir votre entourage que dorénavant vous serez difficilement joignable le soir. Expliquez-leur la raison et ils comprendront aisément.

Une bonne literie est indispensable. On trouve de nos jours des matelas à mémoire de forme, à prix raisonnable, qui procurent un meilleur confort que le latex ou la mousse. Ensuite, essayez de trouver la température idéale de la chambre à coucher : on devrait avoir ni trop chaud ni trop froid une fois sous la couette. On parle en général d’une température idéale de 18° mais à vous de déterminer celle qui vous convient le mieux.

Pratiquez des exercices de respiration profonde et à ce sujet je vous en recommande un particulièrement efficace : la cohérence cardiaque. Il sera d’autant plus efficace que vous le pratiquerez régulièrement y compris au cours de la journée.

 

Quelques plantes si besoin

Les suppresseurs de cortisol

Notre mode de vie moderne est désormais fréquemment lié à un phénomène entraînant souvent de l’insomnie : la fatigue surrénalienne. En effet, dans pareil cas, il est courant que la production normale de cortisol soit perturbée. Le cortisol est, entre autres, l’hormone de stress et c’est lui qui est sécrété lors de situations stressantes afin de préparer l’organisme à réagir en cas de danger.
Le cortisol est également l’hormone qui permet d’assurer le réveil est de mobiliser le potentiel de l’organisme pour démarrer la journée au quart de tour. Le problème, chez les fatigués des glandes surrénales, est que la production de cortisol est inversée : elle est insuffisante le matin, ce qui explique en partie la difficulté à émerger et elle est trop importante le soir alors qu’elle est censée décroître. Ce qui signifie qu’un taux de cortisol élevé le soir va vous maintenir éveillé alors que vous devriez ressentir petit à petit l’appel du lit.
Pour conjurer ce problème, je vous propose deux plantes qui permettent de supprimer l’excès de cortisol et de favoriser un état de relaxation de l’organisme. Vous pouvez vous tourner vers le basilic sacré et l’ashwagandha à raison de 500 mg à 1 g à la fin du repas. C’est deux plantes, avec leur effet suppresseur de cortisol, sont intéressantes pour les personnes sujettes à l’anxiété chronique dans la mesure où elles sont efficaces en apportant un apaisement réel et en évitant la somnolence. Elles peuvent donc tout à fait être utilisées au cours de la journée sans risquer une baisse de régime.

Les plantes sédatives

Ces plantes ont pour propriété de calmer l’anxiété et de provoquer une somnolence qui favorisera l’endormissement. Vous pouvez vous tourner vers la valériane à raison de 250 mg à 500 mg ou vers le houblon à raison de 250 mg à 500 mg. Prenez les 30 minutes avant de vous coucher et si vous souhaitez les combiner, divisez le dosage par deux.

Cas particulier d’une détox et de Candida Albicans

Dans ces deux cas, c’est le relargage des toxines dans le flux sanguin, soit par le régime détox que vous avez mis en place, soit parce que le candida Albicans en libère naturellement, qui va perturber le sommeil.
Aussi, les propriétés antioxydantes de la vitamine E à raison de 400 à 800UI vous aideront à neutraliser les toxines. Ensuite, l’ornithine, à raison de 1 à 2 g au coucher, favorisera le métabolisme de l’ammoniaque dont on sait que celui-ci entrave un sommeil réparateur. Enfin, si vous êtes concerné(e) par une prolifération de Candida Albicans, la prise de molybdène à raison de 600 µg au coucher aidera le foie à métaboliser l’acétaldéhyde en acide acétique.

 

Sur ce, bonne nuit et faites de beaux rêves…

 

POST-SCRIPTUM

  • Références

    1. A prospective, randomized double-blind, placebo-controlled study of safety and efficacy of a high-concentration full-spectrum extract of ashwagandha root in reducing stress and anxiety in adults – Chandrasekhar K, Kapoor J, Anishetty S.
    2. Holy Basil Balances Cortisol and Hormones – http://draxe.com/holy-basil-benefits/
    3. I read that the herbal supplement valerian can help you fall asleep if you have insomnia. Is valerian safe, and does it actually work ? – http://www.mayoclinic.org/diseases-...
    4. The sedative effects of hops (Humulus lupulus), a component of beer, on the activity/rest rhythm – Franco L1, Sánchez C, Bravo R, Rodriguez A, Barriga C, Juánez JC.
    5. What Does the Amino Acid L-Ornithine Do ? – http://www.livestrong.com/article/2...
    6. The Candida/Aldehyde detox pathway and the Molybdenum Connection – http://www.coenzyme-a.com/candida_a...

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté