Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Il existe 3 types de flore
Il existe 3 types de flore
note des lecteurs
date et réactions
3 mai 2011 | 1 commentaires
Auteur de l'article
Béatrice de Reynal, 207 articles (Nutritionniste)

Béatrice de Reynal

Nutritionniste
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
207
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Il existe 3 types de flore

Il existe 3 types de flore

Voici quelques détails sur notre "empreinte gastrointestinale" : nous aurions une flore caractéristique, un peu comme des groupes sanguins. En outre, on sait aujourd’hui que les personnes souffrant d’obésité ont une flore très différente des gens normo-pondéreux. Une piste thérapeutique à explorer.

Des chercheurs du MetaHIT (Metagenomics of the Human Intestinal Tract coordonné par Dusko Ehrlich de l' INRA de Jouy-en-Josas) ont identifié trois groupes de populations bactériennes hébergées par le tube digestif. Leurs premiers résultats sont publiés dans le NATURE de fin avril. 

Notre intestin héberge au moins 170 espèces bactériennes différentes, vivant en symbiose avec nous : cette flore permet mille choses, de la digestion de nos aliments à la fourniture de certaines de nos vitamines... Elle élimine certains indésirables de notre corps - bref ! La symbiose est réellement nécessaire. Au point que les scientifiques appellent le "métagénome" l'ensemble formé par notre génome et celui de ces milliards de bactéries qui nous habitent.

Le catalogue des gènes microbiens d'un millier d'espèces bactériennes, montre que 75 espèces de bactéries sont communes à plus de 50 % des individus et 57 espèces sont communes à plus de 90 % des sujets....

Nous sommes donc tous frères !

En comparant le métagénome de 39 individus originaires de trois continents : l'Europe (Danemark, Espagne, France, Italie), l'Amérique (Etats-Unis) et l'Asie (Japon), trois types de flore ou " entérotypes " ont été identifiés. Ceci malgré des habitudes alimentaires fort diverses. Nous sommes donc vraiment tous frères ! 

85 échantillons prélevés sur des Danois et 154 sur des Américains ont confirmé ces trois entérotypes. Or, certains de ces entérotypes favoriseraient certaines pathologies, outre l'obésité, comme la maladie de Crohn, bien sûr, et les pathologies gastronintestinales.

Maintenant, reste à bosser pour affiner l'analyse. Mais imaginez vous qu'un jour, nous puissions pré-traiter les sujets qui ont tel entérotype, leur proposant, dès la naissance, une prévention facile et ad hoc ! 

Vraiment, nous serions de vrais frères !

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
par LunedeSable (IP:xxx.xx4.234.5) le 4 mai 2011 a 12H20
LunedeSable (Visiteur)

L’étude de la flore intestinale, ou microbiote, est passionnante, et la démarche très moderne !

J’en ai fait un article sur mon blog également : http://www.sexedroguenutrition.fr/n...

Merci pour cet article.

LunedeSable