Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Hémorroides : soulager les crises naturellement
Hémorroides: soulager les crises naturellement
note des lecteurs
date et réactions
18 décembre 2013 | 2 commentaires
Auteur de l'article
Vivéo, 27 articles (Site internet)

Vivéo

Site internet
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
27
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Hémorroides : soulager les crises naturellement

Hémorroides: soulager les crises naturellement
On vous dit tout, sans tabou : les crises d’hémorroïdes, ce n’est pas un sujet abordé facilement… Pourtant nous sommes nombreux à être concernés … Alors comment les identifier et soulager les crises d’hemorroides naturellement puisque l’on n’en parle jamais ? Les réponses à vos questions…
 

Comment reconnaitre une crise d’hémorroïdes ?

Les hémorroïdes, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des vaisseaux sanguins, regroupés dans la zone recto-anale, qui parfois se dilatent anormalement et créent une gêne. On parle alors de crisehémorroïdaire. Par abus de langage, on dit ” avoir des hémorroïdes”.
 
Ce sont souvent les troubles du transit qui favorisent les crises, et en tout premier lieu la constipation. Chez la femme, les crises peuvent aussi survenir en période prémenstruelle, lors de la prise de contraceptifs oraux, pendant la grossesse ou encore à l’accouchement. Tout d’abord, une précision. Bien sûr, il s’agit d’un problème veineux, ces petits sacs qui se forment dans l’anus et même parfois en sortent sont par nature des veines. Mais sans rapport étroit avec les varices qui menacent vos jambes. Ce ne sont pas les mêmes systèmes veineux qui sont en cause. On peut donc être atteint des deux en même temps, mais ce n’est pas une fatalité.
 
Vous souffrez de crises hémorroïdaires si : vous avez mal en position assise, vous ressentez des douleurs anales, des démangeaisons au niveau de l’anus. Vous remarquez des suintements voire des saignements sur votre papier toilette ou vous avez la sensation d’une pesanteur à l’intérieur de l’anus.
 

Les différentes formes de crises d’hémorroides

Les hémorroïdes peuvent être internes ou externes. Internes, elles sont souvent associées à une douleur diffuse, des démangeaisons, parfois un saignement ou un suintement. Attention, en cas de saignement la consultation et l’examen (anuscopie) sont indispensables. Externes, les hémorroïdes peuvent se compliquer de thrombose (petit caillot obstruant la veine, dans ce cas on incise) en particulier après un accouchement. Il existe aussi une forme mixte. Les hémorroïdes font souffrir tout d’abord parce qu’elles touchent une région très sensible, d’autre part à cause de la sensibilité générale des veines. Un facteur héréditaire peut exister, mais pas toujours.
 
Sachez que le tabac est un facteur favorisant important, ainsi qu’une consommation excessive d’alcool et d’épices excitantes (piment, poivre, harissa), sans oublier la sédentarité et les stations assises prolongées (travail de bureau, conduite automobile). Si vos conditions de vie favorisent le risque hémorroïdaire, le mieux est de prendre des mesures préventives (alimentation et complémentation).
 

Quels sont les remèdes naturels en cas de crise hémorroïdaire ?

Côté hygiène de vie et alimentation

Coté hygiène de vie : évitez de rester trop longtemps assis, pratiquez une activité
physique régulière comme la marche, la natation, la gymnastique.
 
Ne soulevez pas des charges lourdes. Si possible, essayez de contrôler votre stress : il peut engendrer des trouble-intestinaux qui pourraient être sources de crise hémorroïdaire. Allez aux toilettes de façon régulière et oubliez la lecture aux toilettes, cette position prolongée n’est pas conseillée.
Soigner les crises d’hemorroides avec l’alimentation

 
Côté alimentation : régulez votre transit en privilégiant les fibres, céréales et pain au son, légumes crus, lentilles, riz brun … Évitez les plats épicés, l’alcool, le thé et le café. Buvez abondamment : eau, jus de fruits, soupe, jus de pruneaux.

Des conseils et soins bénéfiques

La première chose à éviter, c’est la constipation, elle favorise les efforts de poussée et fait rester plus longtemps aux toilettes. Soignez-la avec des solutions douces et augmentez votre consommation d’aliments avec fibres (poireau, chou, légumineuses, pain complet, etc.) tout en limitant celle de sucres et de graisses. Des bains de siège frais dans une eau additionnée de teinture mère de Calendula peuvent soulager. En homéopathie, demandez utilisez un complexe Aesculus (Lehning) ainsi que la célèbre pommade Avenoc (Boiron) qui existe aussi en suppositoires. Vous pouvez appliquer les deux formes en même temps, elles agissent un peu différemment.
 
Plusieurs types de compléments alimentaires peuvent améliorer la situation. Tout d’abord, les antioxydants comme resvératrol, vitamines C, E, B3, B6, polyphénols, anthocyanes qui améliorent la santé cellulaire. Pensez aussi aux oligoéléments : cobalt, magnésium, sélénium, zinc. Une cure de glutathion ou de L-taurine aura aussi son utilité. Trois plantes sont plus spécifiques à la maladie hémorroïdaire : hamamélis, marron d’Inde et vigne rouge. Vous les prendrez soit sous forme de teintures mères que vous associerez, soit en extrait ou en complexe tout prêt. L’huile essentielle de cyprès est également indiquée.
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Conseils & Solutions
Commentaires
0 vote
par Marchaux (IP:xxx.xx6.207.223) le 18 décembre 2013 a 17H57
Marchaux, 94 articles (Rédacteur)

Cette maladie est bénigne mais fait vraiment très très mal !!!!

0 vote
par Dominique08 (IP:xxx.xx7.125.156) le 4 août 2014 a 17H48
Dominique08 (Visiteur)

Par expérience je sais que le complexe homéopathique Aesculus de Lehning n’est pas toujours disponible en pharmacie. En tout cas il est facile de la trouver en ligne en particulier sur le site : https://pharmaciehomeo.meilleuresph... J’espère que ça aidera certains. ;-)