Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Et si on inventait ensemble un antiperspirant capillaire ?
Et si on inventait ensemble un antiperspirant capillaire ?
note des lecteurs
date et réactions
5 mai 2011 | 2 commentaires
Auteur de l'article
So, 24 articles (Marketeuse dans l'industrie cosmétique)

So

Marketeuse dans l'industrie cosmétique
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
24
nombre de commentaires
0
nombre de votes
0

Et si on inventait ensemble un antiperspirant capillaire ?

Et si on inventait ensemble un antiperspirant capillaire ?

Amis lecteurs, nous pourrions inventer un nouveau produit, un traitement capillaire qui ciblerait spécifiquement la transpiration du cuir chevelu.

Il y a un véritable marché :

☆ Les habitants des régions chaudes et humides.
☆ Les sportifs en pleine action.
☆ Celles et ceux qui transpirent de la tête la nuit - petits enfants compris (mais je dis ça juste comme ça, hein, ne touchons pas à la peau immature des enfants s'il vous plait).
☆ Mes lecteurs. Plus ceux qui n'ont pas osé se dénoncer publiquement.
☆ Ah, et moi.

D'abord, une petite précision technique :

Quand je dis que je transpire de la tête, ça veut dire de manière visible quand je fais une rando en plein cagnard, oui, mais pas au quotidien, quand même ! Rassurez-vous, en temps "normal", ça ne se voit pas, personne ne peut se douter que j'ai ce genre de "fuite" - pas même moi avant qu'on ne me le montre.

Ensuite, une tentative d'explication rationnelle sur le pourquoi du comment :

Les molécules contenues dans la sueur (urée, minéraux, lactate...) se déposent sur la fibre capillaire et l'alourdissent, la ternissent. Les cheveux paraissent gras, alors qu'ils ne le sont pas.

Bon, je suppose, hein, je n'ai pas vérifié ce que j'avance. Passons au super produit que nous allons inventer ensemble.

On m'a suggéré les traitements suivants :


☆ Botox
☆ Shampooing sec
☆ Déodorant / pierre d'alun

Et bien j'ai envie de dire bravo ! Déposez vite des brevets !!

Le Botox : ça marche très bien pour bloquer les glandes sudoripares des aisselles - plus précisément bloquer les muscles arrecteurs des poils situés au fond glandes sudoripares. Donc pourquoi pas sur le cuir chevelu ? J'avoue que je ne sais pas si c'est dangereux de faire des injections aussi près du cerveau.
Mais bon, c'est de la médecine esthétique, c'est cher, ce n'est pas accessible à tout le monde... On est hors-sujet, on laisse tomber le Botox, allez. On va faire de la cosmétique.

Le shampooing sec :
oui mais bof. Ça peut faire cache-misère le temps de quelques heures. Mais ça ne va pas régler le problème en amont. Disons qu'on pourra intégrer un peu de poudre absorbante dans notre produit pour un effet immédiat.

Le déodorant : Une amie me l'a proposé en plaisantant, mais c'est une très bonne idée ! Je vous explique pourquoi.
Comment empêcher la glande sudoripare de s'ouvrir et déverser son contenu ? En diminuant son diamètre d'ouverture, pardi !
On peut utiliser pour cela des molécules astringentes (concombre, citron...) - les mêmes que l'on utilise pour resserrer les pores.
Et pour une action encore plus forte, on peut incorporer... des antiperspirants. Comme du sel d'aluminium - ou de la pierre d'alun pour les bio addicts. Ça limite fortement la transpiration, sans la bloquer totalement. Ça marche parfaitement sous les aisselles, ça marchera sur le cuir chevelu.

Dernière chose : il faudrait que notre produit soit assez léger, sprayable, et ne laisse pas de résidus sur la tête. Et qu'il ait une action légèrement nettoyante, pour enlever les dépôts de transpiration sur la fibre capillaire : un chouïa d'alcool serait pas mal pour cela.

Au final, ça donnerait quoi, alors, notre super antiperspirant de cuir chevelu ?

★ un spray légèrement alcoolisé
★ avec des sels d'aluminium et/ou de la pierre d'alun
★ un peu de poudre absorbante
★ un chouia de d'extrait de citron et de concombre pour le côté frais / gourmand marketing
★ un parfum léger qui repousserait les odeurs de tabac froid et de friture (tant qu'on y est)

Ah ben tiens ?

On dirait mon déo. Le normal, celui des aisselles.

Notre produit ne devrait donc pas être si compliqué à faire que ça...

(ah oui et les marketeux qui s’inspireraient de notre déo magique pour en sortir une copie, nous réclamons des royalties !)

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Commentaires
0 vote
(IP:xxx.xx3.223.2) le 20 juillet 2011 a 18H04
 (Visiteur)

ca existe déja et ça s’appelle Etiaxil ...................... ;;

0 vote
par So (IP:xxx.xx6.60.44) le 21 juillet 2011 a 11H47
So (Visiteur)

Je me suis renseignée sur le Net, Etiaxil, c’est uniquement pour les aisselles, pas pour le cuir chevelu. En tous cas, si certains l’utilisent sur le cuir chevelu, c’est équivalent au détournement d’un produit qui n’a pas été formulé pour. Donc pas forcément conseillé...