Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
Endométriose : améliorer le vécu grâce au sophro coaching
Endométriose: améliorer le vécu grâce au sophro coaching
note des lecteurs
date et réactions
22 janvier 2016
Auteur de l'article
Nana Turopathe, 55 articles (Naturopathe)

Nana Turopathe

Naturopathe
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
55
nombre de commentaires
2
nombre de votes
11

Endométriose : améliorer le vécu grâce au sophro coaching

Endométriose: améliorer le vécu grâce au sophro coaching

L’endométriose est une pathologie féminine, pour laquelle nous n’avons pas encore fini de faire des découvertes. Bien qu’on en parle de plus en plus, on ne la connait pas encore complètement. Par contre, les symptômes, eux, sont bien connus pas les femmes qui en souffrent. Dysménorrhées (douleurs pendant les règles), fatigue chronique, douleurs dans le bas ventre, dans les reins, migraines, … Cela induit de nombreux arrêts de travail, voire, une incapacité à travailler due à la santé et aux absences répétées. Le monde médical prend en charge ces patientes. Mais, il existe également des thérapies alternatives complémentaires et efficaces (naturopathie, ostéopathie, acupuncture, …) dont le sophro coaching fait partie.

Qu’est-ce que le sophro coaching ?

Le coaching et la sophrologie commencent à être connus mais faisons un point sur ce qu’ils proposent et sur ce que peut apporter leur association.

Parlons du coaching

Le coach part du principe que chaque personne a en elle des ressources cachées qu’elle n’utilise pas. Le but est donc d’amener la personne à utiliser ces ressources pour atteindre l’objectif qu’elle désire. Cela signifie, que, pour chaque problème, il y a une solution et, pour chaque solution, vous détenez des clefs. Le coach vous amène à trouver ces clefs et voir comment les utiliser.

Le coaching vous demande une implication personnelle. Ce n’est pas une psychothérapie. Vous êtes acteurs du changement ! Le but est d’avancer pas à pas, jour après jour.

Un coaching est un accompagnement bref qui se met en place sur quelques séances (environ une dizaine). Ce n’est pas un accompagnement au long terme. La personne coachée devient rapidement autonome.

Et la sophrologie ?

La sophrologie est une technique qui utilise la voix du thérapeute et la respiration pour amener la personne à se détendre, à être dans un état qui se situe entre la veille et le sommeil. C’est un peu comme quand vous êtes « dans la lune ». Dans cet état, vous avez accès à votre inconscient et cela vous ouvre de nombreuses portes. Vous gardez toujours votre libre arbitre mais vous pouvez puiser dans vos ressources cachées au plus profond de vous. Cela va libérer votre créativité, vous permettre de déprogrammer des schémas qui vous bridaient, de faire sauter les verrous qui vous compliquent la vie. Par contre, la sophrologie ne vous fera jamais faire quelque chose qui n’est pas dans vos valeurs ! Vous restez maître de la technique.

Un autre avantage de cette technique est qu’elle vous apporte des outils et des méthodes pour être autonome dans la gestion de votre état intérieur. Vous apprenez à gérer vos émotions, à tirer profit du stress, …

Pourquoi associer le coaching et la sophrologie ?

Le coaching permet d’avancer vers un objectif. Durant les séances et entre chacune d’elle, le coach vous propose des exercices, des jeux de rôle, des réflexions, … Seulement voilà, le changement n’est pas toujours facile. La sophrologie vous permet alors de changer en douceur, de mieux accepter les défis que vous vous lancez et de réduire la durée de l’accompagnement coaching en augmentant son efficacité. C’est pour cela que le sophro coaching est intéressant.

En quoi le sophro coaching peut intervenir dans la prise en charge de l’endométriose ?

Grâce au sophro coaching, on peut améliorer le vécu de la maladie par les femmes. On va pouvoir travailler sur la fatigue et sur la gestion de la douleur. Mais, on va également pouvoir travailler sur l’acceptation de la maladie, sur la manière de garder une vie sociale épanouissante malgré tout, sur la vie professionnelle, … Beaucoup de femmes ont tendance à se couper du monde et en viennent à subir la maladie car elles n’ont plus la force de se battre. Le sophro coaching permet de leur redonner de la motivation, des pistes à essayer, des outils de gestion de la douleur, …

Le sophro coaching ne remplace en aucun cas la prise en charge médicale et les traitements. Il vient en complément. L’endométriose est une maladie aux multiples facettes. Pour améliorer la vie des femmes qui en sont atteintes, il est nécessaire de jouer sur plusieurs plans.

Comment se déroule l’accompagnement des femmes souffrant d’endométriose en sophro coaching ?

Durant la première séance, le sophro coach fait un tour d’horizon de votre vie, de l’enfance à maintenant. C’est sûrement la seule fois où vous évoquerez le passé. Durant ce moment de discussion, vous fixez ensemble un objectif ; c’est à dire, ce que vous voulez atteindre, ce pour quoi vous venez voir le sophro coach : mieux gérer la douleur, retrouver une vie sociale épanouie, accepter le regard des autres, mettre toutes les chances de votre côté lors d’une fécondation in vitro, …

A l’issue de cette consultation, il établi un plan d’action qu’il ne vous donnera pas mais qui va lui permettre de vous dire combien de séances lui semblent nécessaires pour atteindre le but que vous vous êtes fixé. Généralement, il faudra une dizaine de séances. De votre motivation et de votre implication dans l’accompagnement, dépendra votre résultat.

Le rythme conseillé des séances est généralement de 1 par semaine. Cela permet de faire les exercices sans perdre la motivation.

Personnellement, je propose les consultations par skype ou en se rencontrant. Cela me permet de m’adapter aux besoins de chacune, d’éviter les déplacements pour les femmes qui ont encore du mal à sortir de chez elles, d’effacer les distances, ou, au contraire, de leur permettre de sortir s’aérer et de venir me rencontrer. Certaines séances peuvent aussi se faire en extérieur. Je fais parfois des séances en forêt ou au bord d’un lac qui sont très appréciées.

J’ai moi-même une endométriose stade 4 qui m’a fait souffrir de nombreuses années. Un jour, j’ai décidé de prendre les choses en mains. J’ai totalement changé ma manière de vivre : alimentation, stress, rythme de travail, relaxation, sophrologie, ostéopathie, … J’ai également consulté une naturopathe. Aujourd’hui, je ne souffre plus, j’ai arrêté de survivre, je vis enfin ! J’ai testé beaucoup de choses et j’ai fait de gros changements. C’est cette expérience qui me permet aussi de mieux accompagner et comprendre les femmes qui viennent me voir.

 

Avez-vous envie de découvrir cette méthode pour améliorer le vécu de l’endométriose ?

Nana Turopathe
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
En savoir plus sur...