Mon logo CareVox
CareVox par RSS
CareVox sur Facebook
CareVox sur Twitter
En vieillissant, les adultes dorment moins
En vieillissant, les adultes dorment moins
note des lecteurs
date et réactions
1er février 2010
Auteur de l'article
La rédaction CareVox, 602 articles (Comité de rédaction)

La rédaction CareVox

Comité de rédaction
note moyenne des lecteurs
nombre d'articles
602
nombre de commentaires
0
nombre de votes
3

En vieillissant, les adultes dorment moins

En vieillissant, les adultes dorment moins

Plusieurs études, souvent menées par des laboratoires pharmaceutiques, avaient donné l’alerte rouge : nous ne dormons pas assez. Beaucoup d’entre nous manquent cruellement de sommeil. Des scientifiques ont ainsi voulu aller plus loin pour observer les comportement par groupe d’âge. Selon des chercheurs, les adultes âgés ne souffrant pas d’un problème de santé particulier auraient besoin de moins de sommeil que leurs pairs plus jeunes. Ils seraient également moins enclins à se sentir fatigués durant la journée.

Les nuits comportant huit heures effectives de sommeil s’éloignent de la réalité des Hommes à mesure que ceux-ci vieillissent. C’est la conclusion rapportée par une étude sur le sommeil publiée le 1er février dans Sleep, le journal officiel de l’American Academy of Sleep Medicine et de la Sleep Research Society. Pour parvenir aux résultats, l’étude s’est penchée sur des adultes de trois groupes d’âges différents. Les adultes les plus âgés, de 66 à 83 ans ont ainsi dormi vingt minutes de moins qu’un second groupe d’adultes d’âge moyen (de 40 à 55 ans) qui, à leur tour, ont dormi 23 minutes de moins que les jeunes adultes, âgés de 20 à 30 ans.

Les scientifiques ont constaté que les adultes les plus âgés se sont réveillés beaucoup plus souvent et ont passé plus de temps éveillés après une phase d’endormissement initial que les adultes les plus jeunes. Quel que soit le type de sommeil, profond ou léger (considéré comme le plus réparateur), sa quantité diminue avec l’âge. Dans l’ensemble, les personnes plus âgées dorment moins et moins profondément que les personnes plus jeunes mais les auteurs de l’étude précisent également que les premiers ont moins besoin de piquer une petite sieste, un roupillon ou de faire une pause durant la journée.

Les chercheurs ont mené leurs expériences au Centre de recherches cliniques de l’Université du Surrey, au Royaume-Uni, et ce sont 110 personnes en tout, sans troubles de sommeil ou autres, qui ont bien voulu se prêter à l’étude. Leur première nuit (celle de référence) fut normale. Leur deuxième et troisième nuits furent interrompues, suivies par une nuit de récupération. Pour la seule nuit de référence, les jeunes adultes ont été endormis pendant en moyenne 433,5 minutes, contre 409,9 minutes pour les adultes d’âge moyen et 390,4 minutes pour les adultes les plus âgés. Pour ce qui est de la durée du sommeil profond observée durant cette même nuit par les intéressés, les plus jeunes affichaient 118,4 minutes, les moyennement âgés 85,3 minutes et les plus âgés 84,2 minutes.

Source : Fox News, WLWT, Times of India, MedGuru, Sydney Morning Herald
 

La rédaction CareVox
Les internautes qui ont lu cet article ont aussi consulté
Mots-clés :
Sommeil